> Tech > Créer et accéder à  une base de données

Créer et accéder à  une base de données

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Vous pouvez maintenant faire quelque chose d'utile : créer une base de données. En ouvrant votre connexion, vous verrez la fenêtre Console Manager de MySQLCC. Faites un clic droit sur l'icône Database, choisissez New Database et entrez le nom de la base de données Network Data. Plus loin, je fournis

Créer et accéder à  une base de données

un script qui utilise cette base de données pour détecter
les serveurs qui ont besoin de patches spécifiques et
pour les installer.

Pour créer une table dans la base de données Network-
Data, double-cliquez sur NetworkData puis faites un clic
droit sur Tables et choisissez New Table. MySQLCC affiche
une fenêtre libellée Creating Table in database « Network-
Data ». La fenêtre contient les colonnes : Field Name, Allow
NULL (qui indique que le champ peut contenir une valeur
nulle, ou vide) et Data Type, comme le montre la figure 1.

Comme nous utiliserons cette base de données pour suivre
les patches dont ces serveurs particuliers ont besoin, nous allons
stocker deux valeurs : le nom du serveur et de l’application
sur laquelle il s’exécute. Entrez Computer dans le premier
champ Field Name et gardez varchar comme Data Type.
Entrez App dans le second champ Field Name et à  nouveau
gardez varchar comme Data Type. Cliquez sur l’icône Save,
sauvegardez la table comme ComputerApps, puis fermez la
fenêtre de création de table.

Comme tout SGBD multiutilisateur, MySQL s’en remet
aux comptes utilisateur pour spécifier l’accès aux bases de
données, tables et colonnes. Avant de créer des comptes,
vous devez décider à  partir de quels ordinateurs un utilisateur
se connectera. Ainsi, si vous créez un compte qui a le
contrôle administratif sur une base de données MySQL et si
vous voulez que les administrateurs n’accèdent à  ce compte
qu’à  partir de la console serveur MySQL, vous devez créer le
compte avec seulement l’accès à  la machine locale. Pour permettre
l’accès sur un réseau, vous devez indiquer un compte
pour chaque adresse de machine client distante, où l’adresse
est soit le nom soit l’adresse TCP/IP du client. Ou bien, quand
vous spécifiez un compte, vous pouvez simplement utiliser
le signe pourcent (%) dans la portion Host du compte. Le caractère
% joue un rôle de joker et permet à  toute machine
distante d’accéder à  la base de données.
Supposons qu’Alice n’ait besoin d’un accès qu’à  partir
de server1 et server2 et que Bob veuille accéder à  partir
de n’importe où. Le tableau 1 montre les comptes que
vous créeriez en la circonstance.

Pour la base de données NetworkData, vous devez
accorder à  l’utilisateur l’accès à  partir de n’importe où,
donc vous allez créer deux comptes : user@localhost et
networkdata_user@%. Pour créer les comptes, faites un clic
droit sur User Administration dans la fenêtre MySQLCC et
choisissez New User. Entrez networkdata_user dans le
champ Username, localhost dans le champ Host et un mot
de passe, comme le montre la figure 2. Pour indique que networkdata_
user a accès à  la base de données NetworkData,
cochez la case à  côté de networkData dans le panneau Allow
access to. Enfin, cliquez sur Add pour créer l’utilisateur, puis
cliquez sur Close. Répétez ces opérations pour créer un
autre compte avec le même nom d’utilisateur, mais indiquez
% dans le champ Host.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010