> Tech > Créer un environnement de test

Créer un environnement de test

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Si vous ressemblez à  la plupart des administrateurs de serveurs, il est probable que vous allez mettre le manuel de côté et commencer les exercices pratiques. A cet effet, je fournis l'information nécessaire pour créer votre propre cluster de test, en y ajoutant quelques astuces et pointeurs pas très bien

Créer un environnement de test

documentés. Souvenezvous
que ces instructions sont là  pour
que vous puissiez pratiquer sur un réseau
domestique ou de test. Ne les essayez
pas sur vos systèmes Exchange
ou SQL Server de production.
Il vous faudra au moins quatre ordinateurs
: trois sous Windows 2003
Enterprise Edition et le quatrième sous
Windows XP ou un autre OS client.
Vous pourriez utiliser VMware, mais il
est certaines choses que l’on ne peut
pas faire avec des machines virtuelles (VM). Je vous
conseille de rassembler quelques amis pendant un weekend
pour pratiquer le clustering. Cette méthode éclairera
les besoins en matériel, et les échanges entre plusieurs
personnes sont toujours fertiles.
En plus des quatre ordinateurs (chacun avec une NIC),
il vous faudra deux NIC supplémentaires, deux cartes SCSI
(j’ai utilisé Adaptec AHA-2940), un disque SCSI externe de
n’importe quelle taille, un câble Y SCSI et deux hubs à  10
Mbps ou 100 Mbps. Et aussi, quelques câbles Ethernet et
un fichier MP3. S’il vous manque une partie du matériel, visitez
votre site d’enchères en ligne favori.
Vous devriez y trouver le disque
SCSI, les cartes SCSI et le câble SCSI,
le tout pour moins de 100 euros.
Le diagramme de la figure 1
montre que vous construisez un DC
(domain controller), deux serveurs
haute disponibilité, et une station de
travail. Le tout connecté à  un réseau
appelé Public. Les deux réseaux haute
disponibilité auront chacun une seconde
NIC et seront connectés à  un
second réseau appelé Private. Je vous
laisse le soin d’installer l’ensemble du
logiciel serveur, des patches, et des
drivers. Une installation par défaut de
Windows 2003 Enterprise Edition
installe le service Cluster Microsoft.
Sur les deux serveurs haute disponibilité,
installez la seconde NIC et une
carte SCSI avant d’installer le logiciel serveur. Confirmez
dans Device Manager que les cartes SCSI et les secondes
NIC fonctionnent correctement. Pour l’instant, laissez le
disque SCSI déconnecté.
Attribuez des adresses IP statiques à  toutes les NIC. En
effet, comme vous n’utilisez pas un serveur DHCP, il est judicieux
de coder en dur les adresses IP du serveur. Cliquez
du bouton droit sur My Network Places, sélectionnez
Properties, puis donnez au NIC dans les serveurs haute
disponibilité le nom Public et Private pour en faciliter
l’identification par la suite. Nul besoin de passerelle par défaut
pour l’adresse Private parce que le trafic ne sera jamais
acheminé. Entrez l’adresse IP du DC comme le serveur
DNS préféré dans les serveurs haute disponibilité et la
station de travail. Si vos serveurs haute disponibilité comportent
des ports FireWire (IEEE 1394), désactivez-les à  présent sous peine de recevoir une alerte au moment de la
création du cluster.
Vous utiliserez la station de travail pour visualiser et créer
des fichiers texte et lire le fichier MP3 à  partir du serveur.
Vous pouvez exécuter l’utilitaire Dcpromo sur le système
DC, pour le promouvoir au rang de DC et pour créer la forêt
et le domaine. Vous pouvez ajouter la station de travail au domaine,
mais, pour l’instant, abstenez-vous d’ajouter les deux
serveurs haute disponibilité.
Le moment est venu d’attacher le disque SCSI aux cartes
SCSI dans les ordinateurs haute disponibilité, à  l’aide du
câble Y SCSI. Assurez-vous que le disque SCSI n’est pas alimenté
par l’un des ordinateurs haute disponibilité. (L’un des
prochains tests consistera à  débrancher les fiches électriques
sur les boîtes haute disponibilité.) Enlevez la terminaison du
disque SCSI et assurez-vous que la terminaison est activée
sur les cartes SCSI. Sur la plupart des disques SCSI, l’ID est
mise à  0 et c’est bien ainsi. Mais il vous faudra probablement
changer l’ID de l’une des cartes SCSI. Par défaut, les ID des
cartes SCSIsont mises à  7. Changez-en une à  6 et laissez
l’autre à  7, sinon les deux cartes se trouveront sur le même
bus SCSI, créant un conflit. Mettez sous
tension les ordinateurs haute disponibilité
l’un après l’autre, pour vérifier que chacun
peut « voir » le disque SCSI attaché.
Ajoutez les deux serveurs haute disponibilité
au domaine et donnez-leur des
noms significatifs. J’ai nommé mes deux
serveurs d34 et d35 et mon domaine
dog.attbi.com. Pour finir, créez un compte
utilisateur pour le cluster. J’ai appelé le
mien CSerAct-1 (raccourci de Cluster
Services Account-1) et je lui ai octroyé des
privilèges d’administrateur local. Sur le
compte utilisateur, assurez-vous que la
case User must change password at next
logon est décochée et cochez la case
Password never expires.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010