> Tech > Créer un programme shell

Créer un programme shell

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Vous voilà  prêt à  créer votre premier script shell Unix dans Qshell. La figure 2 montre un exemple de script de menu Korn shell. Les menus démontrent quelques fonctions de base du langage script et ils peuvent vous simplifier la vie.
Pour entrer un script shell dans Qshell iSeries, on

Créer un programme shell

utilise l’éditeur
fourni par le système EDTF. Pour le lancer,
tapez simplement la commande
EDTF (Edit File) sur la ligne de commande
(pas Qshell). EDTF est un
simple éditeur de ligne avec le même
« look and feel » que SEU. La syntaxe
permet d’entrer un chemin Qshell
pour un nom de fichier – c’est-à -dire,
EDTFSTMF(‘/directory/TestShellMenu’
). On peut aussi accéder à  un visualiseur
de fichier en utilisant la commande
DSPOF (Display File), qui fonctionne
de la même manière que DTF.
Avec EDTF, vous pouvez copier la
source de la figure 2 dans un fichier
que vous sauvegarderez sous le nom
de MyMenu. Une fois ce fichier sauvegardé,
si vous examinez le contenu de
votre répertoire en utilisant la commande
-ltra, vous verrez que le listing
des entrées du répertoire MyMenu se
présente ainsi :

-rw-rw-rw- MyMenu

Le jeu de lettres à  gauche de
MyMenu affiche les autorités (ou « permissions
» en jargon Unix) de ce fichier.
Le premier tiret (-) signifie que
MyMenu est un fichier. Si la combinaison
de lettres précède un répertoire,
un « d » remplace le premier tiret ; si
elle précède un lien logique, un « l » est
utilisé à  la place. Les neuf caractères
suivants sont un jeu répétitif de trois
lettres pour chacun des trois groupes :
propriétaire, groupe et public. La lettre
« r » représente le droit de lire, la lettre
« w » dénote le droit d’écrire et la lettre
« x » exprime le droit d’exécuter.
On voit que chacun de ces trois
jeux de lettres contient un tiret au lieu
d’un x. Cela signifie que, même si vous avez tapé un bon menu, vous ne pouvez
toujours pas l’exécuter parce que
vous n’avez pas l’autorité appropriée.
Pour pouvoir exécuter votre script de
menu, un x doit remplacer le tiret dans
le premier jeu rw-. Heureusement, la
commande chmod vous permet de
modifier facilement cet état de choses.
Si vous utilisez la commande

chmod u+x MyMenu

vous changez le paramétrage des permissions
en

-rwxr—r–

qui signifie que vous (« u » le propriétaire)
êtes autorisé à  lire, écrire et exécuter
(« x ») mais que tous les autres
peuvent uniquement lire. A noter qu’il
faut taper la commande chmod en minuscules.
Pour en savoir plus sur ce sujet,
vous trouverez un tutoriel commode
sur chmod à  http://catcode.
com/teachmod.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010