> Sécurité > Cybersécurité : 13 heures pour traiter une alerte critique en France !

Cybersécurité : 13 heures pour traiter une alerte critique en France !

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 22 juin 2021
email

En moyenne, 13 heures sont nécessaires aux entreprises françaises pour traiter une alerte critique et seules 14 % peuvent traiter une alerte à corriger en moins d'une heure.

Cybersécurité : 13 heures pour traiter une alerte critique en France !

Les alertes critiques

Les menaces actuelles sont nombreuses, ransomwares et attaques de type Zero Day mais c n’est pas tout, il faut mesurer leur impact sur la vie quotidienne des équipes SecOps. Comment faire face à la croissance exponentielle des menaces de cybersécurité à l’heure où il faut compter 10 heures par semaine à évaluer des alertes faussement positives. 

En France, il faut environ 13 heures aux entreprises françaises pour traiter une alerte critique jusqu’à ce qu’elle soit corrigée

Le nombre de faux positifs crée un phénomène d’accoutumance aux alertes, le moral du personnel en est affecté. De plus, le temps non investi dans les alertes est consacré à l’application de correctifs de sécurité et de mises à jour chronophages pour garantir l’efficacité des solutions – 80%.

Au cœur des équipes SecOps françaises

Les équipes SecOps qui demeurent en première ligne, livrent leurs perceptions de la sécurité et de l’IA. Il apparait une faible confiance des professionnels dans les équipes de sécurité et une grande perte de temps liée au traitement de certaines alertes. Selon 8%, leur centre d’opérations de sécurité est « très bien doté en personnel ».

En France, 1 professionnel (cybersécurité) sur 10 n’est pas « très confiant » dans sa capacité à détecter rapidement et correctement les signaux faibles dans l’énorme flux d’alertes reçues.

Les RSSI adjoints passent le plus de temps à traiter des alertes causées par de faux positifs : 12,47 heures de la semaine de travail, consacrés à cette tâche !

Enfin, plus d’une entreprise sur cinq n’a qu’une seule solution de cybersécurité fonctionnant via l’IA en cours d’exploitation, et 12% aucune.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Microsoft 365 : 3 étapes pour optimiser les coûts, favoriser l’adoption & créer de la valeur métier

Microsoft 365 : 3 étapes pour optimiser les coûts, favoriser l’adoption & créer de la valeur métier

Pensée pour Microsoft 365, Insight lance une offre de conseil innovante pour aider les directions IT à optimiser les coûts, favoriser l’adoption des outils et créer de la valeur métier en s’appuyant sur le potentiel de la plateforme, découvrez les 3 étapes clés.

Deep Learning & Automatisation

Une protection fiable, automatisée et rapide, stoppant les menaces avant qu’elles ne causent des dommages est cruciale :

  • les outils reposant sur la data science ont un impact clé – 86%

IA, apprentissage automatique, Deep Learning

  • L’automatisation de la cybersécurité est le seul moyen de contrer les cybermenaces

 

 

Source rapport Voice of SecOps de Deep Instinct – 600 professionnels de l’informatique (100 français), dont 300 RSSI issus de plusieurs secteurs verticaux et zones géographiques

 

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 22 juin 2021