> Tech > De nouvelles manières de stocker la source

De nouvelles manières de stocker la source

Tech - Par Bryan Meyers - Publié le 24 juin 2010
email

Vous l’avez fait des centaines de fois, peut-être des milliers. Vous connaissez le scénario par coeur : (1) créer un membre dans un fichier source, (2) éditer le membre source, et (3) compiler le membre source pour créer un programme ou un module.
L’enchaînement est le même, que la source soit RPG, CL ou Cobol, que vous utilisiez l’OPM (Original Program Model) ou ILE, ou que vous utilisiez PDM ou WDSc (WebSphere Development Studio Client). En substance, un programme est toujours un membre dans un fichier source qui réside dans une bibliothèque. Pas si vite ! Voici que de nouvelles releases et outils de développement offrent plus de variété pour stocker, éditer et compiler la source. Désormais, votre source peut être dans des membres source traditionnels, dans des fichiers texte de l’IFS, ou dans des fichiers texte sur votre PC en tant que projets WDSc.Dans cet article, je présente les nouvelles possibilités en matière d’éditeurs de type PC, d’outils de gestion des changements et d’outils collaboratifs pour le développement de programmes iSeries.

De nouvelles manières de stocker la source

A partir de la V5R2, vous n’avez plus besoin de stocker vos instructions source dans des membres source traditionnels. Vous pouvez parfaitement garder la source dans un fichier texte de l’IFS.

Les commandes de compilation de chaque langage (comme CRTRPG, MOD, CRTBNDRPG) sont assorties de paramètres qui supporteront la source soit dans les membres source traditionnels du système de fichiers de bibliothèque QSYS, soit dans les fichiers texte de l’IFS. Vous connaissez déjà la commande Compile associée à un membre source traditionnel :

CRTRPGMOD MODULE(MYLIB/MYMODULE)
SRCFILE(MYLIB/MYSRC)
SRCMBR(MYMODULE)

Les paramètres SRCFILE et SRCMBR indiquent le membre source que le compilateur utilisera. En V5R2, un nouveau paramètre alternatif permet d’identifier un fichier texte IFS au lieu d’un membre source :

CRTRPGMOD MODULE(MYLIB/MYMODULE)
SRCSTMF(’/home/myfolder/mysrc.rpgle’)

Le paramètre SRCSTMF (Source stream file) utilise un nom de chemin pour identifier le fichier texte que le compilateur utilisera. Le nom de chemin peut être un nom de chemin absolu complet (commençant par « / ») ou un nom de chemin relatif au répertoire de travail actuel du job.
Le paramètre SRCSTMF constitue une alternative à la combinaison de paramètres SRCFILE/SRCMBR : on ne peut pas utiliser les deux.

Dans l’un ou l’autre cas, le résultat de la compilation (c’est-à-dire, le module ou le programme) se trouvera dans une bibliothèque – pas dans l’IFS.

Compiler des fichiers stream IFS est particulièrement pratique quand on utilise la perspective RSE (Remote System Explorer) de WDSc. Pour aider WDSc à déterminer quel type de source se trouve dans le fichier, vous pouvez utiliser une extension qui correspond aux types de membres SEU familiers (comme RPGLE, CLLE, CLP). Ensuite, pour compiler un fichier texte, il vous suffira de faire un clic droit dessus et de sélectionner la commande compile appropriée.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par Bryan Meyers - Publié le 24 juin 2010