> Tech > Découverte de System Center Essentials 2010

Découverte de System Center Essentials 2010

Tech - Par William Bories - Publié le 03 janvier 2012
email

System Center Essentials (SCE pour les intimes) est un des nombreux produits de la gamme System Center de Microsoft.

C’est une solution d’administration et de supervision du parc informatique pour les petites et moyennes entreprises qui se repose sur des composants des produits SCCM, SCOM et SCVMM.  

Ce dossier est issu de notre publication IT Pro Magazine (12/10). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.

Il y a eu une version 2007 de System Center Essentials mais celle-ci ne comprenait aucune fonctionnalité permettant de gérer des environnements virtuels. La version 2010 utilise désormais en plus des composants de System Center Configuration Manager (SCCM) et de System Center Operations Manager (SCOM), des composants de System Center Virtual Machine Manager (SCVMM). Ces composants permettent par exemple de convertir une machine physique en machine virtuelle. SCE 2010 permet donc pour une PME standard une gestion large de son parc informatique, qu’il s’agisse de poste de travail ou de serveur.

Concrètement, à partir d’une console MMC, SCE permet par exemple de :

  • Centraliser l’ensemble des journaux d’évènements des machines gérées.
  • Gérer les serveurs physiques et virtuels.
  • Déployer des logiciels et des mises à jour.
  • Inventorier son parc matériel et applicatif.
  • Recevoir des alertes par mail, messagerie instantané ou par SMS.


Il existe deux éditions de SCE : une édition standard telle qu’expliquée ci-dessus et une édition appelée SCE Plus. Cette dernière permet la sauvegarde et la restauration par le produit System Center Data Protection Manager (SCDPM). Techniquement, il ne s’agit pas d’une extension à SCE mais tout simplement d’une licence disponible pour déployer SCDPM.

Lors de l’acquisition du produit, SCE 2010 fournit par défaut 10 licences serveurs et 50 licences clients. C’est un bon début pour une PMI / PME mais cela est extensible jusqu’à 50 serveurs et 500 postes de travail par l’achat de licences supplémentaires. Pour ceux qui ont eu le plaisir d’acheter des licences supplémentaires avec SCE 2007, sachez que le licensing de SCE a été simplifié. Une version d’évaluation est disponible sur le site de Microsoft. Vous retrouvez comme d’habitude le guide de déploiement sur TechNet.

Les nouveautés de la version 2010

SCE 2007 a été la première solution Microsoft d’administration et de supervision permettant aux petites et moyennes entreprises de gérer leur parc sans investir dans des produits tels que SCCM ou SCOM nécessitant des architectures plus importantes. Cette version a répondu à la plupart des besoins et a adressé la plupart des scénarios mais en poussant un peu le produit dans ses retranchements, nous pouvions observer des limites. Nous pouvons par exemple parler de la partie Reporting qui contenait peu de rapports et sa configuration qui était très peu personnalisable. La partie distribution d’applications et l’importation des Management Packs étaient aussi limitées. Bref, une version 2010 de SCE était fortement attendue par les IT Pro.

Installation de SCE

System Center Essentials 2010 a fait la même ascension que ses grands frères de la gamme System Center en proposant des améliorations lors de son installation. L’écran de bienvenue propose d’installer chacun des rôles (console, agent, reporting) de façon indépendante. Il est maintenant possible de télécharger les dernières mises à jour de SCE lors de l’installation. En fonction des composants sélectionnés lors de l’assistant (Server, Reporting, Virtualization), l’installation des prérequis sera faite de façon autonome. Voir figure 1.

L’assistant est simple d’utilisation et fournit des explications sur les composants SCE (utilités, prérequis, liens vers l’aide). Il est bien évidemment possible d’externaliser la partie Reporting (base de données SQL Server 2008 SP1 au minimum) sur un serveur distant et cela est désormais facilité par la version SCE 2010. La partie Reporting nécessite l’installation du rôle SQL Reporting Services pour fonctionner. Notons que la partie Reporting contient désormais plus de 180 rapports et modèles !

Téléchargez gratuitement cette ressource

IA : Quels scénarios prioriser ?

IA : Quels scénarios prioriser ?

L’intelligence artificielle (IA) est passée de la science-fiction au monde réel, mais quels sont les scénarios à prioriser pour exploiter tout le potentiel de l’IA en entreprise ? découvrez les meilleures approches pour y parvenir, dans ce rapport « The Economist - Intelligence Unit » parrainé par Microsoft.

Tech - Par William Bories - Publié le 03 janvier 2012