> Tech > Définition d’une base de données

Définition d’une base de données

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Maintenant que vous connaissez mieux le concepteur de diagrammes SQL, vous pouvez commencer à l’employer pour concevoir des bases de données. Malheureusement, il ne prend en charge que le modèle de données physique. Il n’offre pas les possibilités de modélisation conceptuelle ou logique d’autres progiciels de modélisation des données. La

Définition d’une base de données

modélisation conceptuelle est importante car le modèle conceptuel s’affranchit des restrictions physiques et des spécificités de la plate-forme SQL Server. Ce niveau d’abstraction permet de conceptualiser les décisions métiers et de se concentrer sur le pourquoi et d’ignorer (tout du moins pour le moment) le comment. Si vous pouvez vous accommoder de la limitation consistant à utiliser uniquement le modèle de données physique, il est possible d’employer le concepteur de diagrammes SQL pour concevoir une base de données. S’il vous est difficile de vous passer d’un outil de modélisation conceptuelle, vous pouvez revenir à la bonne vieille méthode du papier, du crayon et de la gomme.

Dans le concepteur de diagrammes SQL, vous commencez par créer une base de données au moyen de la fonction Nouvelle base de données (New Database) de SQL Server 2000 Enterprise Manager ou de SQL Server 2005 Management Studio. Malheureusement, sans couche d’abstraction de modèle logique, vous devrez calculer l’espace nécessaire à la main. Dans ce cas, faites au mieux. Une fois la base de données créée, sélectionnez-la dans l’arborescence SQL Server 2000 Enterprise Manager ou SQL Server 2005 Management Studio et ouvrez-la. Sélectionnez Diagramme (Diagram, SQL Server 2000) ou Database Diagram (SQL Server 2005), cliquez avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Nouveau diagramme de base de données (New Database Diagram). Comme la nouvelle base de données ne contient pas encore de tables, un message s’affichera et vous demandera de créer les tables dans le concepteur de diagrammes SQL.

Pour cela, cliquez sur l’icône Ajouter une table (Add Table) dans la barre d’outils. La figure 5 présente l’interface utilisateur servant à créer graphiquement les tables. Cette figure montre une base de données de test créée afin d’illustrer ce concept. Une fois la table enregistrée, vous pouvez ouvrir la boîte de dialogue des propriétés et terminer le travail. Il vous faudra affecter le statut de clé primaire à une colonne dans chaque table, en lui donnant la propriété identity si vous le juger opportun. Vous pouvez entrer une description de la table et de chaque colonne en plus de l’optimisation des propriétés. Si vous devez définir une contrainte CHECK sur une colonne, vous pouvez également le faire à cet emplacement.

Répétez ce processus afin de créer les autres tables de votre nouvelle base de données. Créez ensuite les relations entre les tables, en affectant des propriétés telles que enforce for replication, enforce for inserts and updates et cascade changes or deletes. Si vous avez oublié de définir une clé primaire ou une contrainte unique sur la table parent dans une relation un à plusieurs, un message d’erreur vous incitera à le faire. Continuez de créer les relations selon les besoins jusqu’à ce que votre modèle de données soit prêt. Maintenant, vous allez pouvoir passer à la section Reporting, autrement dit à la génération de rapports.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Créer une startup, c’est une aventure. Pour maximiser les chances de succès, il faut pouvoir rêver les pieds sur terre. Bénéficiez d'une feuille de route infographique complète pour mettre en œuvre un parcours de croissance robuste et pérenne avec SAP Business One & ERT Intégration - groupe kardol.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010