> Tech > Défragmentation en ligne

Défragmentation en ligne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les administrateurs Exchange réalisent généralement la défragmentation hors ligne (autrement dit, ils utilisent Eseutil pour reconstruire la base de données Exchange page par page) afin de récupérer de l’espace disque pour le système de fichiers.

Vous devez avoir au minium 120 pour cent de la taille de la base

Défragmentation en ligne

de données en espace libre afin de pouvoir stocker les fichiers temporaires au cours du processus, bien que cette valeur puisse varier en fonction du degré de fragmentation de la base de données. Pour trouver l’espace disque nécessaire, vous pouvez au besoin rediriger les fichiers temporaires vers un disque disposant de suffisamment d’espace libre. Vous pouvez même exécuter Eseutil sur un ordinateur sur lequel Exchange n’est pas installé en transférant vers cet ordinateur les fichiers programme et les bases de données nécessaires (pour plus d’informations, consultez l’article Microsoft « XADM: How to Run Eseutil on a Computer Without Exchange Server », à l’adresse http://support.microsoft. com/?kbid=244525). Les utilisateurs ne peuvent pas accéder à leurs boîtes aux lettres pendant la défragmentation.

La banque exécute une défragmentation en ligne au cours de la nuit pour chaque base de données sur un serveur Exchange afin de « mélanger » les pages en interne, l’objectif étant de conserver ensemble les pages liées, de compresser les données dans le nombre de pages le plus petit et le plus efficace possible (afin de réduire les E/S) et de déplacer « l’espace vide » (autrement dit, les pages inutilisées) à la fin de la base de données. Le processus appelle le moteur ESE pour examiner les tables individuelles dans la banque et essayer de réduire le nombre de pages utilisées par chaque table. Par exemple, si une table de messages utilise actuellement 100 pages remplies à moitié, l’objectif du processus de défragmentation sera de compresser la table à 50 pages environ. La défragmentation en ligne ne redonne pas de l’espace au système de fichiers et ne réduit pas la taille globale de la base de données. Même si la base de données conserve la même taille physique, la défragmentation en ligne contribue à améliorer les performances globales de la banque car le nombre réduit de pages se traduit par moins d’E/S pour accéder aux informations.

Les premières versions du processus de défragmentation en ligne n’étaient pas très efficaces, ce qui a conduit aux recommandations selon lesquelles les administrateurs devaient recréer leurs bases de données régulièrement afin d’éviter qu’elles ne deviennent trop volumineuses. Dans Exchange versions 5.5 et ultérieures, le processus de défragmentation en ligne est nettement plus performant. Par conséquent, vous n’avez pas besoin d’effectuer une défragmentation hors ligne (reconstruction) sauf si vous pensez pouvoir récupérer une grande quantité d’espace disque. Il convient de noter que la défragmentation en ligne nocturne n’affecte pas le fichier de transmission en continu (.stm) car Exchange n’essaie pas de réorganiser la structure interne de celui-ci.

Après la défragmentation en ligne, la banque indique la quantité d’espace inutilisé dans le journal Application en tant qu’ID d’événement 1221 (The database has nnn megabytes of free space after online defragmentation has terminated [Après défragmentation en ligne, la base de données dispose de nnn Mo d’espace libre]), comme l’illustre la figure Web 3 (www.itpro.fr Club Abonnés). Sur celle-ci la banque signale que 1672 Mo (soit environ 12 %) de la base de données de 14 Go correspondent à de l’espace disponible, ce qui constitue un pourcentage typique d’espace libre sur un serveur de boîtes aux lettres Exchange 2003. Vous pouvez récupérer cet espace en effectuant une défragmentation hors ligne avec Eseutil.

Vous pouvez vérifier l’ID d’événement 700 (Information Store: Online defragmentation is beginning a full pass on [Banque d’informations : La défragmentation en ligne commence un passage complet dans ]) et l’ID d’événement 701 (Information Store: Online defragmentation has completed a full pass on [Banque d’informations : La défragmentation en ligne a terminé un passage complet dans ]) afin de déterminer la durée de la défragmentation en ligne sur votre serveur. Le traitement de la banque de boîtes aux lettres de 14 Go sur mon serveur quadriprocesseur cadencé à 900 MHz avec 1 Go de mémoire dure environ 4,5 heures, produisant un débit de 3,25 Go environ par heure. Le débit varie en fonction de la vitesse du processeur, de la capacité d’E/S et de la charge système, notamment d’autres opérations de gestion susceptibles de s’exécuter en même temps, telles que la purge du cache des éléments supprimés, la défragmentation d’autres bases de données et la génération du Carnet d’adresses en mode hors connexion (OAB).

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010