> Tech > Des fonctions d’administrateur au secours des développeurs

Des fonctions d’administrateur au secours des développeurs

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

SQL Server 2008 est une application serveur et la plus grande partie de ses fonctionnalités visent à la rendre plus robuste, peu importe les types de charges auxquelles les applications la soumettent. Cette version regorge de fonctions d’administration qui facilitent de manière extraordinaire l’installation, la gestion

Des fonctions d’administrateur au secours des développeurs

et la sécurisation de la base de données.

Il existe généralement une différence entre les fonctionnalités qui intéressent les adminis trateurs et les développeurs ou que ces deux groupes d’utilisateurs exploitent tout au long de la journée. Néanmoins, SQL Server 2008 propose un certain nombre de fonctions d’administration utiles pour les développeurs. La commutation de partitions est l’une d’elles.

Les développeurs et les administrateurs utilisent depuis longtemps des partitions de table pour stocker des sousensembles de données dans différentes tables, généralement pour des raisons de performances ou de stockage des données. Un scénario fréquent consiste à stocker les transactions de chaque année civile dans une table distincte et à placer chacune des tables dans un groupe de fichiers séparé. Vous pouvez créer une requête UNION pour extraire et synthétiser les données lorsque vous devez accéder à ces dernières, notamment pour créer un état englobant toutes les périodes temporelles.

Cette approche fonctionne, mais requiert un certain travail de configuration et il faut souvent modifier le code lors de l’ajout d’une nouvelle table partitionnée au début d’une nouvelle année civile. (Il existe bien d’au tres méthodes pour effectuer cette tâche.) Il est possible d’employer ce type d’approche pour archiver d’anciennes données tout en les conservant à portée de main aux fins d’analyse.

La commutation de partitions permet d’ajouter une table en tant que partition d’une autre table déjà partitionnée, de supprimer le partitionnement pour créer une table agrégée unique et de déplacer une partition d’une table partitionnée vers une autre. Vous pouvez toujours configurer votre propre approche pour mettre en oeuvre ces fonctionnalités, mais SQL Server 2008 vous permet d’effectuer ces tâches au moyen des instructions ALTER TABLE et ALTER PARTITION.

Les données proprement dites ne sont pas modifiées ou déplacées. La modification concerne uniquement les métadonnées sur l’empla cement des données. Le bon fonctionnement de la commutation de partitions s’accompagne de quelques exigences, mais cela revient pour l’essentiel à faire en sorte que les tables concernées soient pratiquement identiques à tous égards. Les recherches de texte intégral constituent depuis longtemps une fonction qui semble très prometteuse, mais qui n’a jamais vraiment séduit les utilisateurs.

L’une des raisons à cela est qu’elle a toujours donné l’impression d’être un module complémentaire jamais implémenté à fond. Avec SQL Server 2008, la recherche de texte intégral est parfaitement intégrée dans la base de données au lieu d’être stockée à l’extérieur. Des parties de l’indexation et de l’interrogation de texte intégral sont désormais incluses dans l’optimiseur de requête, de sorte que les performances sont nettement améliorées et qu’il y a plus d’outils pour extraire les données utiles de la base de données.

Vous pouvez envisager de mettre au rebut tout ce code T-SQL alambiqué que vous avez écrit ces dix dernières années afin de permettre aux utilisateurs d’effectuer des recher – ches souples dans leurs données et vous pouvez désormais implémenter les recherches de texte intégral. SQL Server 2008 prend en charge Windows PowerShell, une interface de script extensible et évoluée pour les développeurs et administrateurs qui apprécient la ligne de commande.

SQL Server inclut deux snap-in PowerShell qui exposent la hiérarchie d’objets de base de données et de serveur sous forme de chemins (similaires aux chemins du système de fichiers). A première vue, cela ressemble un peu à une abomination, mais cette approche peut permettre de se déplacer en toute simplicité dans le modèle d’objet de base de données.

Un autre snapin implémente un ensemble de cmdlet PowerShell capables d’exécuter un certain nombre d’actions, notamment d’exécuter des scripts sqlcmd. Power Shell est un outil puissant, mais si vous êtes accro à votre souris et à l’interface utilisateur graphique, vous pouvez vous en passer. SQL Server 2008 propose bien des choses que les développeurs vont aimer.

Certes, il ne s’agit pas d’une version révolutionnaire, mais elle propose suffisamment de fonctions remar quables pour en faire une mise à jour puissante dès lors que vous aurez reçu le feu vert de votre DBA et de votre SA.

Néanmoins, faites attention ! SQL Server 2008 comporte une multitude de nouveautés et il est donc important de vous familiariser avec tout ce que cette version apporte de nouveau ou de différent. 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010