> Tech > Développement Windows 7 natif avec Visual Studio 2010

Développement Windows 7 natif avec Visual Studio 2010

Tech - Par Marian Luparu - Publié le 03 octobre 2011
email

Il est inutile de travailler dans .NET pour exploiter certaines des fonctionnalités les plus notables de Windows 7.
 

Vous pouvez tirer pleinement parti de fonctions telles que les listes de raccourcis (Jump List) et l’aperçu/la recherche de fichiers dans votre application MFC (Microsoft Foundation Classes), peu importe que vous passiez à Visual Studio 2010 ou que vous démarriez un projet flambant neuf. Visual C++ 2010 apporte de nombreuses améliorations à MFC et à ATL (Active Template Library), lesquelles ciblent d’emblée Windows 7.

L’IDE Visual C++ inclut également des avancées importantes décuplant la productivité du développement d’applications Windows modernes au quotidien.Pour bien démarrer, il vous suffit de prendre votre application MFC et de la recompiler dans Visual C++ 2010 ou de lancer le nouveau Project Wizard et de créer une application MFC.

Ce dossier est issu de notre publication IT Pro Magazine (10/10). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.

Développement Windows 7 natif avec Visual Studio 2010


Une fois le code compilé avec la dernière version de MFC, l’application est déjà prête pour certaines des nouvelles fonctionnalités de Windows 7, le tout sans avoir encore écrit de nouvelles lignes de code. Examinons plus en détail certaines des nouveautés.

Premièrement, votre application devient compatible avec DPI. Autrement dit, elle s’intègre aux paramètres High-DPI de Windows 7. Le High-DPI permet aux utilisateurs de conserver leur affichage à la résolution native du matériel tout en disposant d’un affichage agrandi des polices et de l’interface utilisateur à l’écran. A titre de comparaison, l’interface utilisateur d’une application non compatible avec le High-DPI sera étendue aux fins d’agrandissement, d’où un possible effet de pixellisation des images ou de flou du texte et une moins bonne lisibilité.

Les contrôles MFC sont compatibles avec le High-DPI et le fait de déclarer l’application compatible avec le High-DPI permet d’assurer leur rendu correct dans ces conditions. Si votre application effectue du dessin personnalisé, vous pouvez encore valider son aspect sous chaque paramètre DPI disponible. La prise en charge du High-DPI peut être désactivée temporairement dans votre application. Pour cela, utilisez les options Property Pages | Manifest Tool | Input and Outputs de votre projet et définissez No pour Enable DPI Awareness.

La figure 1 présente une application MFC à onglets, pour laquelle la barre des tâches Windows 7 affiche non seulement une vue miniature des fenêtres, mais aussi une vue miniature de chaque document ouvert. Les applications MFC indiquent à la barre des tâches Windows 7 le nombre de documents ouverts et fournissent un aperçu dynamique en miniature de leur contenu sans que vous ayez à écrire une seule ligne de code.

Si une ou plusieurs extensions de fichiers sont associées à votre application et si l’implémentation utilise des boîtes de dialogue communes pour ouvrir les fichiers, la liste de raccourcis de la barre des tâches Windows (visible en cliquant avec le bouton droit de la souris sur le bouton de barre des tâches d’application) sera automatiquement remplie avec les derniers documents ouverts par l’utilisateur au moyen de l’application. Nous verrons comment personnaliser cette liste plus loin dans l’article. Pour le moment, examinons plus en détail le cadre principal de l’application.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par Marian Luparu - Publié le 03 octobre 2011