> Tech > Enregistrement des bases de données DNS

Enregistrement des bases de données DNS

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le domaine mycompany.com va contenir les noms de différents services Internet courants : Web, partage FTP, messagerie. Avant d'enregistrer leurs bases de données DNS, il est indispensable de bien comprendre les différents types d'enregistrement utilisés par le DNS.
En voici un résumé.

Enregistrement A. A signifie Adresse, et l'enregistrement

de
type A est le plus courrant. Il associe un nom à  une adresse IP. Une des conditions
importantes requises par le DNS est que chaque serveur utilisé ait un nom dans
un enregistrement A. On remarque cependant qu’un serveur hôte peut fournir plusieurs
services ; par exemple Web et FTP à  la fois. DNS permet d’avoir recours à  des
alias au niveau des serveurs pour différencier les services. L’intérêt de ces
alias est de pouvoir ensuite transférer des services spécifiques d’une machine
à  l’autre avec les mêmes noms pour tous les utilisateurs. Ainsi, on peut accéder
à  www.mycompany.com sur le serveur A aujourd’hui et changer le DNS de ce nom pour
y accéder sur le serveur B demain. Cependant, quels que soient les services pour
lesquels tourne un serveur, il faut un nom unique pour chaque serveur physique,
et c’est là  qu’intervient l’enregistrement A. Il est bon d’éviter les noms génériques
tels que  » www  » pour identifier un serveur. Il faut mieux choisir un nom qui
identifie physiquement le serveur, par exemple  » AS1 « .



Enregistrement PTR. Ceci est l’inverse d’un enregistrement A.
Le type PTR associe une adresse IP a un nom donné. En principe un enregistrement
PTR correspond à  un enregistrement A. OpsNav génère les enregistrements PTR automatiquement
et les place dans leur fichier réservé qu’on appelle le fichier domaine inversé
(le fichier in-addr.arpa 1.0.0.127 vu précédemment). Heureusement, OpsNav s’occupant
des enregistrements PTR automatiquement, la seule chose à  faire est de comprendre
leur importance qui sera étudiée plus tard.



Enregistrement SOA. L’enregistrement SOA, (Start of Authority),
est aussi un enregistrement DNS créé automatiquement par OpsNav. Chaque Domaine
possède un enregistrement SOA qui identifie l’e-mail de la personne responsable
du domaine (c’est généralement une adresse e-mail générique, telle que postmaster@mycompagny.com,
l’adresse renseignée par défaut par l’OS/400). La valeur la plus importante contenue
dans un enregistrement SOA est sans doute le numéro de série du domaine, une séquence
de chiffres qui représente le niveau de modification de la base de données du
domaine. On peut le comprendre comme étant  » le niveau de la version  » du domaine.
En effet, au moindre changement dans un domaine, le chiffre passe à  une valeur
plus grande pour indiquer que les informations doivent être mises à  jour sur les
éventuelles copie du DNS. Cette fois encore, OpsNav va automatiquement incrémenter
la série de chiffres dès qu’une modification est effectuée et sauvegardée au niveau
d’un domaine.



Enregistrement CNAME. Voici l’enregistrement d’alias auquel il
a été fait allusion précédemment. Une fois créé un enregistrement A pour un serveur
host, on peut créé un enregistrement CNAME pour donner des alias à  ce serveur.
Il faut un enregistrement CNAME unique et personnel pour chaque alias. Par exemple
AS1.mycompany.com pourrait avoir comme alias www.mycompany.com. Une fois encore
ces alias sont importants car ils permettent aux utilisateurs de ne pas dépendre
de serveurs spécifiques. Plus tard par exemple on peut souhaiter déménager la
fonction serveur Web de AS1.mycompany.com sur AS5.mycompany.com. Il suffira de
modifier l’enregistrement CNAME de www.mycompany.com pour que le service soit
accessible aux utilisateurs.



Enregistrement MX. L’enregistrement MX ou Mail Exchange, identifie
le ou les serveurs de messagerie pour les e-mails dirigés vers un domaine particulier.
Il permet aussi de spécifier les serveurs de secours. L’enregistrement MX comporte
deux éléments : une priorité et un nom de serveur. Dans le cas d’un seul enregistrement
MX pour un domaine, tous les e-mails destinés à  ce domaine seront envoyés vers
ce serveur. Cependant, s’il y a plusieurs enregistrements MX, chacun avec une
priorité différente, l’e-mail va d’abord vers le serveur qui a la plus petite
valeur. Si pour une raison quelconque ce serveur est hors service, le mail est
redirigé vers le serveur dont la valeur est juste supérieure. Ensuite, lorsque
le premier serveur est de nouveau en service, le second serveur (ou celui qui
a reçu le mail quel qu’il soit sur la liste MX) le lui fait suivre. Ainsi on peut
faire tourner plusieurs serveurs de secours de messagerie pour s’assurer que les
mails soient bien transmis.



Enregistrement NS. Le Serveur Nom ou NS, identifie les différents
serveurs de nom  » maître  » d’un domaine. Un serveur de nom  » maître  » est celui
qui contient les informations officielles et administratives d’un domaine. Il
y en a toujours plusieurs : au moins un serveur maître et un ou plusieurs serveurs
esclaves. L’OS/400 utilise toujours leurs anciens noms, soit respectivement, serveur
primaire et serveurs secondaires. Ces dénominations correspondent à  un serveur
primaire ou maître qui contient tous les enregistrements originaux du DNS pour
un domaine, et des serveurs secondaires ou esclaves qui contiennent des copies
de sauvegarde. La procédure de sauvegarde est automatique et sera décrite plus
loin. Pour l’instant il suffit de retenir qu’il faut au moins deux enregistrements
NS par domaine. Plus il y en a et mieux c’est. Les enregistrements NS ne se subordonnent
pas d’eux-mêmes les uns aux autres entre serveurs primaires et secondaires ou
maîtres et esclaves.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010