> Tech > Entity Framework, le retour

Entity Framework, le retour

Tech - Par Jeffrey Schwartz - Publié le 16 juin 2011
email

La deuxième version de ADO.NET Entity Framework 4 pourrait mettre le mappage objet/relationnel à la portée de plus de développeurs. Il reste maintenant à savoir combien.

Lorsque Microsoft a sorti la première version de ADO.NET Entity Framework (EF) dans .NET 3.5 SP1, la technologie a été largement raillée par les développeurs de base de données chevronnés. Selon eux, elle arrivait trop tard, avait bénéficié d’un budget trop serré et leur apportait trop peu de choses.

Entity Framework, le retour

Microsoft a pris en compte les critiques et a promis que la deuxième version intégrerait nombre des fonctionnalités manquantes proposées dans d’autres outils de mappage objet/relationnel (ORM), principalement NHibernate. Il semblerait que Microsoft ait apporté des réponses à une grande partie des critiques formulées.

Le 19 octobre 2009, l’éditeur a sorti les bêtas 2 de Visual Studio 2010 et .NET Framework 4. Les moutures comprennent la bêta 2 de EF4, soit l’ensemble des fonctionnalités correspondant à la deuxième tentative de Microsoft dans le domaine des outils ORM. EF constitue la tentative ambitieuse de Microsoft visant à fournir un mappage objet/relationnel entre les applications .NET et les bases de données à n niveaux (n-tier), d’autres référentiels et, enfin, le cloud. Les développeurs utilisent EDM (Entity Data Model) comme spécification pour définir les entités et relations employées par une application bâtie sur EF. EDM est constitué d’un schéma de conception servant à créer des classes programmables, des structures de stockage basées sur un modèle et une spécification de mappage qui connecte les deux. Il expose les entités ADO.NET sous forme d’objets dans .NET, fournissant une couche d’objets pour Microsoft LINQ (Language Integrated Query). Grâce à LINQ to Entities, les développeurs peuvent écrire des requêtes de base de données dans le langage même qui a servi à la logique métier.

Tout comme d’autres éditeurs d’outils ORM, Microsoft s’est lancé dans le projet EF avec l’objectif suivant : aider les développeurs à créer de manière plus productive des applications de prochaine génération en les modélisant au lieu de programmer directement sur différents schémas de données. Cette approche vise à faciliter la création et la modification des applications au fil du temps, sans se préoccuper du référentiel sous-jacent.

Même s’il s’agit en fait de la version 2, Microsoft appelle la nouvelle mouture EF4, en rapport avec le développement uniquement orienté schéma de .NET 4. EF version 1. Dans EF4, les développeurs pourront, au final, exploiter les nouvelles possibilités orientées modèle avec les versions EDM Wizard et EDM Designer mises à jour dans Visual Studio 2010.

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Multi Cloud

5 clés de supervision Multi Cloud

A l’heure du Software Defined Everything (SDx) la conception et l’exploitation de logiciels sont plus complexes que jamais, ce nouvel eBook décrit les éléments clés à prendre en compte lors de la transition vers les technologies, les plates-formes et les éléments logiciels modernes afin de tirer tout le potentiel des solutions Multi cloud d'entreprise.

Tech - Par Jeffrey Schwartz - Publié le 16 juin 2011

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT