> Tech > Entrées du répertoire de la base de données relationnelle

Entrées du répertoire de la base de données relationnelle

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 26 septembre 2011
email

Pour créer un lien de journal à distance, nous devons indiquer au système source comment parvenir au système cible. Il existe quatre méthodes de communications différentes pour cela : TCP/IP, SNA, OptiConnect, et DataPort Services (nouveau à la release 6.1). Dans cet article, nous nous en tiendrons

Entrées du répertoire de la base de données relationnelle

Il existe quatre méthodes de communications différentes pour cela : TCP/IP, SNA, OptiConnect, et DataPort Services (nouveau à la release 6.1). Dans cet article, nous nous en tiendrons au plus répandu, qui représente plus de 95 % des connexions de journaux à distance : TCP/IP.

Pour définir la connexion, nous devons créer une entrée de répertoire de base de données relationnelle (BDR) sur le système source, qui pointe vers le système à distance. Pour ajouter cette entrée, nous devons connaître l’adresse IP ou le nom DNS du système à distance et le nom de sa BDR. Sachez que si vous utilisez un journal à distance vers une seconde partition sur le même système physique, le fait d’utiliser les possibilités IP virtuelles de l’IBM pour communiquer directement sur le bus système, améliorera nettement la performance.

Pour trouver le nom de la BDR sur le système cible, exécutez la commande Work with Relational Database Directory Entries (WRKRDBDIRE) et recherchez une entrée avec un emplacement à distance *LOCAL. C’est le nom de la BDR pour ce système. Pour trouver l’adresse IP, nous pouvons utiliser la commande Configure TCP/IP (CFGTCP) et l’option 1, Work with TCP/IP interfaces. Munis de ces deux éléments, nous pouvons revenir au système source.

Là, nous pouvons utiliser la commande WRKRDBDIRE pour voir s’il existe déjà une entrée vers le système à distance. Dans la négative, utilisez la commande Add Relational Database Directory Entry (ADDRDBDIRE) pour créer l’entrée permettant d’atteindre le système cible. Le nom de l’entrée côté source doit correspondre à l’entrée *LOCAL provenant de la boîte cible. Sur l’IBM i, ces noms sont toujours en majuscules. Pour l’emplacement à distance, mettez l’adresse IP ou le nom DNS et remplacez le type *SNA par *IP.

Conseil utile : parfois, vous voudrez que les systèmes source et cible portent le même nom de BDR. *LOCAL. En particulier, si un troisième système est appelé à interagir avec celui des deux systèmes qui est en production actuellement dans votre réseau. Pour en savoir plus sur cette technique, voir System i Knowledge Base Document 416466888 d’IBM.

Téléchargez cette ressource

Guide de Sécurité IA et IoT

Guide de Sécurité IA et IoT

Compte tenu de l'ampleur des changements que l'IA est susceptible d'entraîner, les organisations doivent élaborer une stratégie pour se préparer à adopter et à sécuriser l'IA. Découvrez dans ce Livre blanc Kaspersky quatre stratégies efficaces pour sécuriser l'IA et l'IoT.

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 26 septembre 2011