> Tech > Equivalents en matière de gestion des jobs

Equivalents en matière de gestion des jobs

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Sans aucun doute, la commande OS/400 la plus détestable est WRKACTJOB (Work with Active Job). Je la qualifie ainsi parce que trop de programmeurs en abusent, malgré sa boulimie de précieuses ressources système. WRKACTJOB a du succès parce qu'elle joue un rôle important : elle montre tous les jobs OS/400

Equivalents en matière de gestion des jobs

actifs et les ressources qu’ils consomment. La commande Linux correspondante est top (montrer les informations du process en ordre décroissant d’utilisation de la CPU). La figure 2 montre un exemple de sortie abrégé obtenu par cette commande. La commande top n’affiche qu’une page, qui donne la liste des jobs utilisant à  l’heure actuelle le plus de ressources système. Pour visualiser tous les jobs, il faut utiliser la commande ps (process d’actualité). Par elle même, la commande ps ne montre que les jobs associés à  la session utilisateur ; par exemple :

ps
PID TTY TIME CMD
4449 pts/5 00:00:00 bash
4626 pts/5 00:00:00 ps

  Mais on peut afficher tous les jobs en associant l’option aux à  la commande ps, afin de montrer tous les process dans un format orienté utilisateur n’affichant pas les noms des terminaux de contrôle. Vous découvrirez rapidement d’autres ressemblances en matière de gestion des jobs. Ainsi, les programmeurs OS/400 terminent souvent des jobs par ENDJOB. Dans Linux, on fait de même avec la commande kill (tuer le process) qualifiée par l’ID job que la commande top ou ps affiche. Parfois, les codeurs d’OS/400 ont besoin d’utiliser ENDJOBABN (End Job Abnormal) ; l’équivalent Linux est la commande kill assortie de l’option -9.

  Les programmeurs OS/400 utilisent divers utilitaires pour traiter la planification (scheduling) des jobs. Par exemple, on utilise SBMJOBJS (Submit Job using Job Scheduler) pour planifier les jobs batch pour exécution ultérieure. Certains ateliers AS/400 utilisent des produits tiers, comme Robot de Help Systems, pour la planification. Linux offre un utilitaire de planification de jobs intégré appelé cron (d’après Cronus, le dieu du temps) qui offre de nombreuses options utiles. Le daemon cron (crond) effectue certaines opérations à  des moments prédéfinis. (Daemon est la convention de nom Unix pour désigner les processeurs serveurs en arrière plan.)

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010