> Tech > Erreur n° 3 : La mauvaise gestion des journaux des transactions

Erreur n° 3 : La mauvaise gestion des journaux des transactions

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Votre capacité à restaurer une base de données Exchange dépend de l’état des journaux des transactions. Si vous avez l’ensemble approprié de fichiers journaux pour une base de données, il y a fort à parier que vous pourrez restaurer la base de données jusqu’au point de défaillance. Inversement, si des

Erreur n° 3 : La mauvaise gestion des journaux des transactions

journaux sont perdus ou endommagés, les chances d’une récupération complète diminuent. Lorsque vous effectuez une restauration, Exchange essaie de réappliquer les fichiers journaux dans l’ordre, à partir du premier fichier journal requis pour la base de données (également appelé journal d’ancrage inférieur [low anchor log]) jusqu’au dernier journal disponible (journal d’ancrage supérieur [high anchor log]). Si un fichier entre les deux journaux d’extrémité est absent, la lecture des journaux s’arrête et la restauration ne peut continuer tant que le fichier manquant n’aura pas été retrouvé.

Les sauvegardes en ligne incluent automatiquement les fichiers journaux en tant que partie de l’ensemble de données de sauvegarde. Au cours du fonctionnement normal, Exchange continue de créer de nouveaux fichiers journaux au fur et à mesure des transactions. Ces journaux demeurent sur le disque jusqu’à ce que vous exécutiez une sauvegarde en ligne complète ou incrémentielle. Dans ce cas, la banque d’informations Exchange tronque ou supprime les fichiers. Ne supprimez pas vous-même les fichiers journaux. Dans certaines circonstances, il sera peut-être nécessaire de copier ces fichiers vers un répertoire distinct par sécurité. Dans l’article « Offline Backup and Restoration Procedures for Exchange », Microsoft recommande d’enregistrer les copies des journaux des transactions à un emplacement distinct, avant d’essayer de récupérer des données à partir d’une sauvegarde en mode hors connexion.

Lorsque vous employez NTBackup pour effectuer une restauration, les journaux ne sont pas réappliqués avant d’avoir activé la case à cocher Dernier jeu de sauvegarde (Last restore set) (ou la case à cocher équivalente dans un autre programme de sauvegarde). La base de données que vous restaurez ne peut être montée à moins d’avoir sélectionné cette option ou d’utiliser la commande Eseutil/r pour démarrer manuellement l’application des journaux.

Si vos journaux des transactions sont manquants ou si l’un d’eux est endommagé, l’outil ExDRA (Exchange Server Disaster Recovery Analyzer) gratuit de Microsoft peut s’avérer utile. Il est capable d’analyser une base de données démontée, de vous dire quels fichiers journaux sont présents ou manquants, et de vous proposer des options pour résoudre les problèmes qu’il aura identifiés. ExDRA présente un intérêt manifeste en cas d’échec de restauration inattendu, même s’il ne peut remplacer une bonne compréhension du processus de reprise après sinistre, ni se substituer à l’avis du Support technique Microsoft ou d’autres experts, lorsque cela s’avère nécessaire.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010