> Tech > Être léger ou pas

Être léger ou pas

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Avant de déterminer si la technologie TC/NC est appropriée à  votre installation, il faut d'abord bien comprendre les subtiles différences entre TC et NC. Les éléments TC et NC sont souvent dénommés “ briques ”, en jargon informatique. Leur principale différence (peut-être un peu simpliste) est la suivante : en

Être léger ou pas

mode TC, aucun code client ne s’exécute jamais sur la brique. Le
seul code qu’une brique TC “ voit ” est un “ kernel ”
(noyau) permettant à  la brique d’interagir avec le réseau. Tandis qu’en mode
NC, le code client (constitué en général d’applets Java) peut – mais ne doit
pas forcément – s’exécuter sur la brique en plus du kernel.

De
plus, en général, dans le cas des TC, le kernel n’est pas downloadé, à 
partir d’un serveur ou d’une brique “ amie ” (c’est-à -dire une
brique située en amont), sur la brique mise sous tension. En fait, le kernel réside
en permanence sur chaque brique. A l’inverse, un NC downloade généralement
le kernel depuis un serveur ou une brique amie à  chaque fois que le NC est mis
sous tension. Certains NC permettent de stocker le kernel sur une “ carte
intelligente ” située à  l’intérieur de la brique. Cette technique a
pour avantage d’éliminer de multiples downloads, et pour inconvénient
d’augmenter le prix total de la brique mais aussi d’ajouter un autre composant
matériel au NC, augmentant ainsi le risque potentiel de pannes.

Compte
tenu des progrès réalisés par les produits TC/NC, la frontière qui les sépare,
fondée sur le downloading du kernel, a tendance à  s’estomper. D’une manière générale,
la vraie distinction entre TC et NC se situe dans la capacité de la brique à 
exécuter des applets : les NC le peuvent si on le souhaite, les TC ne le
peuvent pas.

Le
choix entre NC ou TC dépend pour beaucoup des réponses apportées à  ces
questions :

  • Votre
    réseau peut-il supporter, par exemple, le download d’un kernel de 2 Mo
    (pour chaque brique déployée) à  chaque fois qu’une brique est mise sous
    tension ?

  • Voulez-vous
    exécuter des applets sur vos briques ?

  • Faut-il
    réduire les coûts de matériel ?

Dans
de nombreux cas, cette décision semble aller de soi. On répond“ Nous choisirons le TC. Nous n’avons pas besoin d’un tel trafic
sur le réseau, nous n’utilisons pas d’applets Java, et les TC sont moins chers
que les NC. ”

Mais,
si on choisit le TC, que se passera-t-il demain ? Certes on n’a pas d’applets
Java aujourd’hui, mais qu’en sera-t-il l’an prochain, ou dans deux ans ?
Allez-vous investir dans des briques TC uniquement pour les remplacer plus tard
par des briques NC ? Et, en ce qui concerne le download, on pourrait réduire le
nombre de mises hors tension des briques, afin de limiter les downloads du
kernel.

Le
choix n’est donc pas simple. Pour ma part, j’ai constaté que la plupart des
sites préfèrent les NC aux TC, pour laisser la porte Java ouverte à  l’avenir,
en limitant les downloads afin de minimiser l’impact sur le réseau.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010