> Tech > Exchange 2000 : La multiplication des bases

Exchange 2000 : La multiplication des bases

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L’arrivée de la nouvelle génération de la messagerie Microsoft avec Exchange 2000 apporte beaucoup plus de souplesse au niveau de la gestion des ressources de traitement. L’architecture est complètement différente et de nouvelles solutions technologiques permettent la dissociation de certaines fonctions comme la gestion de l’annuaire. Toutes ces fonctions ainsi

Exchange 2000 : La multiplication des bases

séparées peuvent être traitées par des architectures multiprocesseurs. Exchange 2000 a été conçu dans le cadre de la consolidation des infrastructures de l’entreprise, mais aussi pour apporter plus de souplesse et d’évolutivité. Un des changements importants est que Exchange 2000 permet la gestion, dans les versions Entreprise, de plusieurs bases et de plusieurs groupes de stockage. Au total, il est possible de gérer 4 groupes de stockage pouvant contenir 5 bases pour les boîtes aux lettres des utilisateurs et certains pour les dossiers publics, ce qui représente 20 bases de contenu pour un seul serveur Exchange, contre une seule base de boîte aux lettres et une base de dossiers publics au sein de Exchange 5.5. Au sein d’Exchange 2000 et 2003, la totalité des 20 bases peuvent être utilisées pour la mise en place de boîtes aux lettres destinées aux utilisateurs. Mais attention aux versions de Exchange 2000 et 2003, car les versions standard sont limitées à une seule base utilisateur dont la taille maximale est de 16 Go. Dans ce dossier, nous ne prenons en compte que les versions Entreprise de Microsoft Exchange. Dans ce cadre, cette évolution permet donc un premier pas vers la consolidation des serveurs et la diminution du nombre de ceux-ci. Mais c’est sans compter sur les besoins spécifiques de Exchange 2000 au niveau de l’infrastructure. En effet, l’annuaire a été extrait des serveurs de messagerie, et cette externalisation impose la présence de serveurs Active Directory et aussi de serveurs assurant la fonction de Global Catalog (GC). Certes, la fonction de contrôleur de domaine est assurée par les serveurs qui hébergent l’annuaire Active Directory, mais le nombre de DC au sein d’un domaine Windows 2000 peut aussi être diminué par rapport au nombre de contrôleurs de domaines présents au sein d’une architecture NT4. Globalement, le nombre de serveurs est donc moindre pour un même nombre d’utilisateurs des services de messagerie. La séparation de l’annuaire d’Exchange qui a migré vers Active Directory permet donc une architecture des domaines et des informations Exchange radicalement différente de celle présente avec les domaines NT4. Avec Windows 2000 et Active Directory, est apparue la notion de serveurs de Catalogue Global (nommé souvent GC pour Global Catalog). Cette séparation de l’annuaire allège fortement la charge des serveurs Exchange qui n’hébergent plus cet annuaire, mais qui n’effectue plus non plus la réplication des informations de cet annuaire. L’interface réseau d’un serveur Exchange est donc plus disponible pour les tâches de messagerie envers les utilisateurs et les autres services de messagerie.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010