> Tech > Exécuter des commandes sur votre serveur

Exécuter des commandes sur votre serveur

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Nous avons tous quelques commandes utilisées fréquemment. WDSc permet d’exécuter facilement une commande. Pour cet exemple, nous allons créer une commande chargée d’exécuter une requête. Après quoi, un seul clic suffira pour exécuter la requête et l’imprimer sur le serveur.
1. Dans RSE, ouvrez votre serveur en cliquant sur

Exécuter des commandes sur votre serveur

le signe plus [+] qui se transformera en un signe moins [-].

2. Ouvrez l’option iSeries Commands.

3. Ouvrez Your Command(s) dans la figure 7 pour afficher la fenêtre New de la figure 8.

4. Tapez la commande que vous voulez exécuter. Les options bouton radio pour Normal, Batch et Interactive sont importantes. L’option Normal exécute la commande dans le job de votre connexion WDSc sur le serveur. L’option Batch soumet la commande comme un job au serveur. L’option Interactive exécute la commande interactivement et exige pour cela une connexion d’émulation de terminal active. Vous allez « lier » votre session WDSc et une session d’émulation de terminal avec la commande Start RSE Server (STRRSESVR). Par exemple, sélectionnez l’option Interactive si vous voulez utiliser une commande Start Printer Writer (STRPRTWTR).

5. Utilisez le bouton Prompt pour construire votre commande, en utilisant tous les paramètres de la commande (figure 8). 6. Nommez votre commande (figure 9).

Et voilà ! Votre commande personnalisée figure désormais dans votre liste iSeries Commands RSE. Pour l’exécuter, cliquez sur le [+] à côté d’elle. Les résultats apparaissent dans l’iSeries Command Log (figure 10). Des compilations plus faciles La plupart d’entre nous pratiquent le développement dans un environnement à bibliothèques multiples. Nous devons traiter du code source provenant de membres source différents et compiler le code source dans plusieurs bibliothèques de test et de production.

Avec WDSc, vous pouvez créer des éléments de menu qui compilent le code source directement là où vous voulez que les objets résident. WDSc n’a que deux options de menu compilation – Compile et Compile (prompt). Selon le type de membre source, vous trouverez des options de sous-menu pour chacun, du genre Create Bound Program (CRTBNDP GM) ou Create RPG Module (CRTRPGMOD) pour les membres source RPG. La différence entre Compile et Compile (prompt) est évidente.

En sélectionnant l’option Compile en même temps qu’un sous-menu, vous envoyez le source au serveur où il est compilé en utilisant les options par défaut. En sélectionnant l’option Compile (prompt) en même temps qu’un sous-menu, vous obtenez d’abord une fenêtre d’invite, afin de pouvoir changer les options avant d’envoyer le source à compiler. Bien sûr, vous établirez des options de compilation personnalisées correspondant à votre environnement. La figure 11 montre mes options sous le menu Compile pour un membre source RPG.

J’ai créé quatre commandes de compilation personnalisées, donc je peux compiler des programmes dans des versions test et production de mes bibliothèques de programmes accounts payable (comptabilité fournisseurs) et payroll (paie). Après avoir créé ces commandes, j’utiliserai le menu pour compiler ma source exactement là où j’en ai besoin. Pour des exceptions, je peux utiliser l’option Compile (prompt) pour changer un paramètre de compilation. Pour créer vos options de compilation personnalisées, cliquez sur Compile, sélectionnez le sous-menu Compile, puis choisissez Work with Compile Commands. La figure 12 montre mes commandes de compilation pour les membres source RPGLE.

A partir des commandes de compilation courantes (indiquées en A), je peux cliquer sur « New command » pour ajouter un nouveau label (voir B) puis créer la commande de compilation personnalisée (figure 13). A noter que vous pouvez continuer à utiliser vos variables d’insertion familières à partir de PDM, comme &O pour la bibliothèque objet. En possession d’une liste de commandes de compilation, il vous est facile de créer d’autres commandes par un clic droit sur une commande et un copier/coller dans la zone Compile Commands, comme le montre la figure 14. Le menu clic droit vous permet aussi de déterminer l’ordre des commandes dans la liste, au moyen des options Move up/Move down.

Un dernier tuyau à propos des compilations : dans la barre d’outils, se trouve une icône bien commode qui représente une feuille de papier. Ce petit bonhomme envoie votre source sur un trajet de compilation en utilisant la dernière compilation sans invite que vous avez utilisée. Certes, il est bon de croire qu’on n’aura jamais à compiler un programme deux fois, mais il m’arrive d’utiliser cette option fréquemment.

Cette icône vous fournit de vraies compilations en un clic. Bien sûr il vous faudra quelques minutes pour établir initialement ces options de clic. Qu’il s’agisse de trouver la bonne liste de bibliothèques ou de bâtir les commandes de compilation dont vous aurez besoin pour chacun de vos types de membres source, il y a du boulot. Mais, à long terme, ça vaudra la peine de n’être qu’à quelques clics d’une compilation… ou d’une tentative de compilation !

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010