> Tech > Extensible Markup Language

Extensible Markup Language

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Il n'est pas nécessaire d'être un gourou du XML pour tirer parti des fonctions introduites par le nouveau fichier WS basé sur XML. Mais il vaut mieux connaître un certain nombre de nouveaux concepts XML fondamentaux et comprendre la place qu'occupe XML dans la stratégie WS globale.
Comparons d'abord

XML au langage HTML classique. Tout comme HTML, XML est un standard
informatique indépendant de la plate-forme géré par le consortium W3C (World Wide
Web Consortium). (Pour en savoir plus sur W3C, visitez son site Web à  http://www.w3c.org/xml).
XML est aussi un langage de description comme HTML. Mais les similitudes entre
les deux langages s’arrêtent à  ces deux caractéristiques.

Bien que ressemblant à  HTML, XML ne repose pas sur un ensemble fixe d’étiquettes
prédéfinies. De plus, les étiquettes XML ne contrôlent pas comment un navigateur
Web affiche du texte. XML est un métalangage destiné à  créer des langages de balisage
personnalisés capables de définir tous les types d’informations ou de données,
tels que documents, objets binaires, entrées de carnets d’adresses, transactions
financières ou scripts.
XML définit les informations et les données en fonction de la cible plutôt que
la présentation, ce qui permet à  plusieurs applications de les utiliser, favorisant
leur réutilisation et leur évolutivité. Deux technologies WS démontrent la puissance
de XML : WSC (Windows Script Components, .wsc) et les fichiers WS de WSH 2.0 (.wsf).
Microsoft a le premier tiré parti de XML pour définir le schéma qui constitue
le modèle des informations WSC. WSC (les anciens scriptlets) sont des composants
COM écrits en script. Pour améliorer WSH, Microsoft a réutilisé une bonne partie
du schéma XML WSC pour définir la grammaire des fichiers WS. Le WSH amélioré fait
une exploitation nouvelle et puissante des définitions de données XML existantes.

Comme les deux technologies supportent en grande partie le même schéma XML, ce
qui permet aux utilisateurs de faire coup double et d’apprendre en une seule fois
l’essentiel de deux technologies.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010