> Tech > FIC 2014 – La sécurité à l’épreuve de l’internet des objets

FIC 2014 – La sécurité à l’épreuve de l’internet des objets

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 24 janvier 2014
email

Après l’acquisition de SourceFire par Cisco l’été dernier pour 2,7 milliards de dollars et celui de Mandiant par FireEye ce mois-ci pour plus d’un milliard, Palo Alto Networks a annoncé le 6 janvier dernier le rachat de Morta Security.

FIC 2014 – La sécurité à l’épreuve de l’internet des objets

La start-up californienne a développé une solution d’analyse permettant de repérer un comportement anormal sur le SI.

Tous ces acteurs cherchent donc à renforcer leur capacité de détection des anomalies alors que les cyberattaques se font de plus en plus sophistiquées et les vecteurs de propagation de plus en plus nombreux. « Il y aura près de 20 milliards d’objets connectés dans les années à venir, souligne Isabelle Dumont, Directrice Marketing de la division industrie de Palo Alto Networks, rencontrée à l’occasion du FIC 2014 à Lille. Chacun de ces objets, que ce soit votre voiture ou votre réfrigérateur,  est un moyen de pénétrer un réseau ».

Le 16 janvier, la société Proofpoint, qui fournit des solutions de sécurité en mode SaaS (Software-as-a-Service), annonçait avoir repéré un envoi de plusieurs centaines de milliers de spams entre le 23 décembre 2013 et le 6 janvier 2014. Sur le total de mails envoyés, Proofpoint affirme que 25 % étaient propagés via des objets connectés, notamment des télévisions et « au moins un réfrigérateur » !

S’il prête à sourire, ce premier exemple de « frigo spammeur » pourrait évoluer au fil des mois et aboutir à des menaces beaucoup plus importantes pour les entreprises. « Si ce point d’attaque n’est pas bloqué du reste du réseau, vous pouvez rapidement atteindre le centre du réseau pour voler des données ou endommager le système », poursuit Isabelle Dumont.

D’après une étude de l’institut IDC, les technologies et services liées à l’internet des objets pourraient représenter un marché de près de 9 000 milliards de dollars en 2020.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 24 janvier 2014

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT