> Tech > La fin programmée de l’interface graphique Windows ?

La fin programmée de l’interface graphique Windows ?

Tech - Par Brien M. Posey - Publié le 25 juin 2012
email

A l’heure actuelle, Windows PowerShell est passé du statut de bonus à celui d’outil incontournable pour les informaticiens qui utilisent Windows Server.

La fin programmée de l’interface graphique Windows ?

Cette importance grandissante s’accompagne d’un recul de l’interface utilisateur graphique sous Windows Server.

Lorsque j’étais enfant, chaque fois que j’étais surpris en train de sécher le cours d’histoire, j’avais droit au même sermon sur le perpétuel recommencement de l’histoire et donc sur l’importance de connaître le passé. Je répondais alors, plein de suffisance, que je souhaitais travailler dans les technologies et qu’il n’y avait absolument aucun risque de voir une technologie du passé revenir au premier plan.

Je pense que cela reste vrai dans la très grande majorité des cas. Après tout, je ne vais pas échanger mon PC quadricœur contre un Commodore 64, ou laisser tomber mon lecteur Blu-ray pour revenir aux cassettes VHS. Pourtant, de temps à autre, la technologie connaît des retours de manivelle.

L’invite de commandes constitue un parfait exemple illustrant ce propos. J’ai grandi avec DOS dans les années 1980. A l’époque où j’ai terminé mes études au lycée, j’étais plus ou moins un expert sur le sujet. Ma première expérience en tant que journaliste professionnel a tourné autour de Windows 95. Même si cet OS était basé sur une interface utilisateur graphique, quasiment toutes les commandes DOS que je connaissais demeuraient opérationnelles. Par conséquent, nombre d’articles que j’ai écrits à cette période concernaient des modifications de la configuration en ligne de commande et différentes techniques de script.

A cette époque, Shamir, qui comptait parmi mes très bons amis, se moquait de moi quasiment tous les jours. Il s’acharnait à me répéter que l’invite de commandes était morte et que je devais essayer de faciliter la vie de mes lecteurs en leur montrant comment exploiter au mieux l’interface utilisateur graphique ou, en anglais, GUI. Je lui objectais alors que cette dernière était bancale et nettement trop restrictive. En fin de compte, je pense que nous avions raison tous les deux.

Evidemment, c’était il y a bien longtemps. Mais aujourd’hui, il semble que Microsoft revienne à ses racines en mettant davantage l’accent sur l’invite de commandes pour ses offres de serveur et en se débarrassant progressivement de l’interface utilisateur graphique.

Evidemment, le fait de dire que Microsoft semble « se débarrasser progressivement de l’interface utilisateur graphique » constitue une affirmation de taille. En fait, il s’agit purement d’une spéculation de ma part. Je parle régulièrement avec les gens de Redmond et personne n’a dit quoi que ce soit à ce propos. De même, cette prédiction ne s’applique qu’à l’interface graphique Windows Server. Ce serait pure folie de la part de Microsoft d’essayer d’abandonner l’interface utilisateur graphique pour les versions client de Windows et rien dans l’attitude de l’éditeur n’indique une évolution dans ce sens.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Survie aux Incidents IT

Guide de Survie aux Incidents IT

Découvrez le Top 100 des termes essentiels à une communication claire et précise lors d'un incident informatique. Classés en fonction des 5 phases du cycle de vie des incidents, ce guide de survie exclusif a été créé pour améliorer la communication de crise des équipes IT. Un Must Have !

Tech - Par Brien M. Posey - Publié le 25 juin 2012