> Tech > Fonctionnalités et points d’arrêts

Fonctionnalités et points d’arrêts

Tech - Par iTPro - Publié le 23 septembre 2010
email

Les points d’arrêts sont soit basés sur un numéro de ligne, sur le nom d’une fonction, d’une commande ou encore d’une variable. Il est même possible de déclencher des actions lorsqu’un point d’arrêt a été atteint. A moins d’être un utilisateur avancé de PowerShell, le plus simple reste tout

Fonctionnalités et points d’arrêts

de même l’utilisation du débogueur intégré pour effectuer ces opérations.
 

Out-GridView

Une nouvelle commande graphique a fait son apparition : il s’agit de Out-GridView. Grâce à elle nous pouvons afficher des données dans un tableau graphique interactif. L’interactivité du tableau se trouve dans la possibilité de cliquer sur le titre des colonnes afin d’effectuer un tri des données par ordre alphabétique. Une autre forme d’interactivité est une fonction de recherche intégrée. Celle-ci est pratique lorsque les données sont nombreuses et que l’on en recherche une en particulier. Voir Figure 2.

Fonctions avancées

Une « fonction avancée » est une fonction (function) qui s’utilise comme n’importe quelle fonction de PowerShell v1. La seule différence (mais elle est de taille !) est qu’elle dispose de plus de contrôle sur ses paramètres.

Par exemple, il est possible avec une fonction avancée d’indiquer combien de paramètres sont requis, dans quel ordre ils doivent être spécifiés, s’ils sont obligatoires ou non et leur type. De plus, il est également possible d’adjoindre aux fonctions avancées un bloc de commentaire structuré qui servira d’aide à l’utilisation.

L’idée des fonctions avancées est de fournir un fonctionnement très similaire aux commandes PowerShell natives (cmdlets). On peut désormais dire que la seule différence entre les cmdlets et les fonctions avancées est que ces dernières ne sont pas compilées.
 

Blocs de commentaires

Evolution mineure mais qui mérite d’être mentionnée est la possibilité de faire des blocs de commentaires. En version 1 on ne pouvait commenter que ligne par ligne avec le caractère dièse.

A présent nous pouvons commenter des blocs grâce aux signes supérieur et inférieur suivis du dièse. Exemple: <# Bloc de commentaire – ligne 1 Bloc de commentaire – ligne 2 Bloc de commentaire – ligne 3 #>
 

Nouvelles commandes

Pour chacun des points énoncés précédemment il y a de nouvelles commandes ; ce qui a évidemment pour conséquence d’augmenter significativement leur nombre par rapport à la version précédente. Nombre de commandes incluses dans PowerShell v1 : 129 Nombre de commandes incluses dans PowerShell v2 : 236 Soit une centaine de nouvelles commandes en plus par rapport à la version 1 ! Voici quelques nouvelles commandes aux noms sans équivoque: Send-MailMessage, Test-Connection, Test-Computer SecureChannel, Restart-Computer, Stop-Computer, Write- Eventlog.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 23 septembre 2010