> Tech > Gérer à  distance la totalité d’un subnet IP

Gérer à  distance la totalité d’un subnet IP

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 24 juin 2010
email

Vous pouvez utiliser les noms et les adresses IP de style DNS - en plus des noms NetBIOS - pour identifier les ordinateurs distants. Supposons que l'ordinateur nommé ATL-WEB-01 se soit vu attribuer une adresse IP de 192.168.0.3 et qu'il réside dans le domaine atl.acme.com. En utilisant le script du

Gérer à  distance la totalité d’un subnet IP

listing 1, vous pouvez utiliser
l’une quelconque des valeurs suivantes
pour cibler l’ordinateur distant :
strComputer = « atl-web-à˜1 »
strComputer = « 192.168.à˜.3 »
strComputer = « atl-web-à˜1.atl.acme.com »
La reconnaissance par WMI des
noms et des adresses IP DNS favorise
des solutions de scripting créatives. Le
script du listing 3, par exemple, démontre
comment appliquer un script
WMI à  tout un subnet IP.
On commence par initialiser la
variable strIPSubnet avec la portion réseau
du subnet cible. (Dans mon
exemple, j’utilise la classe 192.168.
0.0/24 privée C network). Ensuite, le
script crée un objet Shell WSH
(Windows Script Host). L’objet Shell,
que la variable objShell référence, supplémentaire (If…Then…Else) dans
le corps de la boucle For principale
pour obliger le script à  sauter l’ordinateur
local. Pour transformer un script
d’ordinateur local en un géant d’entreprise,
vous pouvez appliquer les étapes
précédentes à  la plupart des scripts
WMI du Script Center.

Téléchargez cette ressource

Cybersécurité des collectivités : Enjeux, Perspectives & Solutions

Cybersécurité des collectivités : Enjeux, Perspectives & Solutions

Villes, intercommunalités, métropoles, départements et régions sont particulièrement exposés aux risques de cybersécurité. Ce livre blanc Stormshield présente les défis cyber que rencontrent les collectivités, les solutions et perspectives pour qu’elles puissent assurer leur mission d’utilité publique, en toute sécurité.

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 24 juin 2010