> Tech > HP et l’avenir de la virtualisation

HP et l’avenir de la virtualisation

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

A l’occasion de la sortie de deux nouveaux produits, Christophe de Dinechin, "Master Software Engineer" au sein de l’équipe HPVM et l'un des créateur de HP Integrity Virtual Machines, est revenu sur les évolutions de la virtualisation.

Peu de temps après la sortie de la Béta

HP et l’avenir de la virtualisation

version, l’éditeur a donc lancé la commercialisation de virtualisation » explique de son côté Christophe de Dinechin. « Le but est de donner un maximum de choix et de solution interopérable, quelle que soit la marque du serveur ou de l’OS. »

Insight Dynamics permet à terme de planifier les capacités et la consommation d’énergie des datacenters. Il supporte les gammes physiques ProLiant, Integrity et BladeSystem et sait gérer les principaux hyperviseurs comme XEN de Citrix, ESX de VMWare et l’Hyper-V de Microsoft. Pour les systèmes d’exploitation, il supporte HP-UX, mais aussi un grand nombre de distributions Linux et les différentes versions de Windows.

HP a également mis l’accent sur la sortie de HP Virtual Connect Ethernet Flex-10, une solution de rationalisation des infrastructures virtualisées. Cette technologie d’interconnexion permettant de partitionner un port réseau Ethernet 10 Gb jusqu’à quatre interfaces réseau, tout en fixant la bande passante de chacune.

Vers une simplification de la virtualisation
Interrogé sur l’avenir de la virtualisation, Christophe de Dinechin a tout d’abord tenu à redéfinir le terme avant de donner son point de vue : « N’importe quelle technologie dont le but est de casser la façon dont est implémentée une ressource particulière peut être considérée comme de la virtualisation », indique-t-il. Selon lui, ce phénomène est maintenant présent partout. « On en voit dans le stockage, dans les machines », dit-il. « VMware a même annoncé qu’il voulait virtualiser les téléphones. De ce fait, il y a beaucoup de choix mais aussi beaucoup de complexité, aussi bien au niveau déploiement qu’au niveau de l’installation. »

Pour Christophe de Dinechin, le gros défi à relever reste la mise en place d’un point de contrôle permettant de créer un pont entre les composants des différents constructeurs. « A terme », conclut-il, « HP voudrait permettre la migration d’une machine physique vers une machine virtuelle. Cela risque de prendre une dizaine d’années. »

David Rahmil

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010