> Cloud > IBM : le raz-de-marée cognitif au sein des offres

IBM : le raz-de-marée cognitif au sein des offres

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 28 mars 2017

IBM InterConnect 2017, le grand rendez-vous clients, développeurs et partenaires de Las Vegas, a fermé ses portes. Revenons sur les grandes tendances 2017 de cette conférence avec Anthony Cirot, Directeur de la Division Cloud chez IBM France. Notons, d’ores et déjà, une réelle impulsion du cognitif qui irrigue les offres …

IBM : le raz-de-marée cognitif au sein des offres

Avec une ligne directrice claire,  « nous sommes entrés dans une ère qui va bien au-delà du Cloud, du simple IaaS, nous montons concrètement vers les couches Big Data, l’intelligence artificielle et nous spécialisons les Cloud par industrie » Anthony Cirot rappelle d’emblée le positionnement d’IBM. Le Cloud est donc, avant tout, un moyen pour les entreprises de modifier et repenser leur business model. 

 

Redéfinir l’économie du Cloud 

Comment atteindre cet objectif ? Diverses pistes sont envisagées. Ainsi, côté stockage objet, un pricing flexible facture les clients sur leur consommation et les fait bénéficier de l’élasticité maximale du Cloud.

La plate-forme Internet of Thing sur le Cloud ou plus communément Watson IoT dispose dorénavant d’une édition Premium va bien plus loin qu’un simple délai pour tester, puisqu’elle permet de consommer dans le temps sans limite. Pour 20 devices enregistrés, il est possible de créer 10 applications IoT et gérer 100 Mo de données échangées et analysées gratuitement, « les clients vont au-delà des prototypes, ils peuvent faire tourner la première application en production sans coût associé » précise Anthony Cirot.

 

« Jamais sans mon Watson » 

Quelle est la stratégie ? Watson est intégré dans nombre d’outils, mais cette intégration dépasse la simple réalisation d’applications cognitives. C’est ainsi que le SOC IBM (Security Operation Center), surveillant l’ensemble des vulnérabilités et failles mondiales affiche fièrement sa « touche cognitive » puisqu’il est désormais « Powered by Watson ». « Pour la corrélation d’évènements sécurité, il y a un intérêt manifeste de disposer d’une machine cognitive qui apprend et décrypte les différentes attaques » explique Anthony Cirot.

Pour les professionnels et collaborateurs disposant de smartphones, tablettes, ordinateurs portables, l’offre MaaS360 n’est pas en reste. Dopée elle-aussi au cognitif, elle permet de se prémunir des intrusions.

Enfin, notons une révolution dans le monde de l’orchestration ! Pour automatiser la répartition des charges entre les différents types de Cloud, IBM Cloud Automation Manager ouvre le pilotage avec une seule et même interface afin de déployer sur Cloud privé différents types de Cloud public (IBM ou tiers). En fonction de l’application, le système prend réellement la charge et la déploie. L’interaction en langage naturel (chatbot) donne une autre dimension à l’univers de la production IT. 

 

L’intelligence augmentée pour le end user

Un petit tour du côté de ce surprenant agent virtuel intelligent sur PC, iOS, (Android à terme), appelé Digital Business Assistant. Ici, on parle d’intelligence augmentée pour le end user puisque le cognitif touche directement l’utilisateur final : la machine analyse et apprend les habitudes de travail, la gestion de l’agenda, le mode de fonctionnement pour proposer des suggestions d’action ou d’amélioration du quotidien ! Intéressant, avec cette innovation technologique développée par les équipes de France Lab (R&D IBM) à Gentilly, ne glisse-t-on pas doucement du monde BtoB vers le monde BtoC ? La voie est ouverte …

 

Blockchain : objectif production !

Côté plate-forme intégrée et annonces Blockchain. Il faut souligner « la capacité à mettre en production jusqu’à 20000 transactions par seconde sur notre environnement Bluemix et ce, de façon très sécurisée ». Du prototype, on passe à l’étape production, puisque les clients pourront dorénavant basculer les applications critiques sur la Blockchain. 

 

Un centre Bluemix à Francfort

Est-ce pour anticiper le Brexit ou répondre aux législations touchant les données ? Toujours est-il, qu’en plus du centre de Londres, IBM vient d’ouvrir un centre Bluemix à Francfort (PaaS), avec 60 personnes qui assurent le 24/7. L’engagement des services managés en Europe se poursuit et ce mouvement officiel s’adapte au monde bancaire (data privacy) : « les opérations sur les systèmes restent opérées en Europe  » commente Anthony Cirot.

Enfin, évoquons les partenariats. InterConnect 2017 fut l’occasion de renforcer les liens avec VMware (Cloud Secure Virtualization permet une visibilité totale par rapport à la loi), Red Hat (solutions hybrides sur la plate-forme OpenStack), Veritas (pour l’aspect Object Storage) et Salesforce (couplage de l’IA avec Watson et Einsten).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Découvrir DevOps, l’essentiel pour tous les métiers

Découvrir DevOps, l’essentiel pour tous les métiers

Vous vous intéressez aux systèmes d’informations innovants ainsi qu’aux notions d’agilité dans le monde de IT ?DevOps est une démarche qui permet aux équipes de développement et d’infrastructure de collaborer plus efficacement face à ces nouvelles exigences du mode logiciel. À l’ère du continuous delivery et du cloud, DevOps s’inscrit dans le prolongement des méthodes agiles et s’inspire d’autres expériences telles que Lean Startup, Scrum… L’originalité de ce livre est d’aborder le sujet sous différents points de vue pour répondre au mieux aux problématiques de tous les métiers concernés qu’il s’agisse des développeurs, des opérationnels, mais aussi du management de la DSI et des acteurs métiers. Cet ouvrage offre ainsi une vision à 360° de la démarche DevOps.

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 28 mars 2017