> Uncategorized > Identification du nombre de Ghost records

Identification du nombre de Ghost records

Uncategorized - Par iTPro - Publié le 06 septembre 2013

Nous disposons de deux méthodes pour identifier le nombre de Ghost records.

Identification du nombre de Ghost records

La première consiste à consulter la colonne Ghost_record_count de la DMV sys.dm_db_index_physical_stats. (Cette DMV devra être appelée avec le paramètre DETAILED).

Exemple :
Considérons une table T1 comprenant un index NonCluster sur la Col1, un autre sur la Col2 et contenant 5 enregistrements : Figures 1 et 2.

SELECT * FROM dbo.T_Ghost

(((IMG6243)))
Figure 1

(((IMG6244)))
 Figure 2

Vérifions tout d’abord que la table ne contient aucun Ghost Record : Figure 3

SELECT OBJECT_NAME(OBJECT_ID) ObjectName, index_id, index_type_desc, page_count,  record_count, Ghost_record_count
FROM sys.dm_db_index_physical_stats(DB_ID(),OBJECT_ID('dbo.T_Ghost'),NULL,NULL,'DETAILED')

(((IMG6245)))
Figure 3

Nous supprimons 2 enregistrements, en laissant volontairement la transaction ouverte afin de contrôler la présence des Ghost Record (en effet, je vous rappelle que le Ghost Cleanup ne peut supprimer les enregistrements tant qu’ils sont lockés): Figure 4

BEGIN TRAN
DELETE FROM dbo.T_Ghost WHERE col1 < 3

Nous avons bien maintenant 2 Ghost Record par page d’index:

SELECT OBJECT_NAME(OBJECT_ID) ObjectName, index_id, record_count, Ghost_record_count
FROM sys.dm_db_index_physical_stats(DB_ID(), OBJECT_ID('dbo.T1'),NULL, NULL, 'DETAILED')

(((IMG6246)))
Figure 4

Et nous corroborons ce que nous avons vu précédemment : seules les pages d’index sont concernées, il n’y a aucun Ghost record pour le Heap (index_id = 0).

Nous allons maintenant valider la transaction : les Ghost records disparaissent : Figure 5

(((IMG6247)))
Figure 5

La deuxième méthode consiste à activer le trace flag 2514, puis à lancer un DBCC CHECKTABLE sur la table souhaité. Le trace flag va ajouter l’information du nombre de Ghost record à la sortie habituelle de la commande DBCC CHECKTABLE : Figure 6.

(((IMG6248)))
Figure 6

La différence néanmoins entre cette méthode et l’appel à la dmv sys.dm_db_index_physical_stats est que le traceflag 2514 n’affiche pas les Ghost records des transactions en cours, c’est-à-dire non validées (ou annulées). Il n’affiche que le nombre de Ghost records devant être détruits lors du prochain passage du Ghost Cleanup.

Il est important de pouvoir contrôler le nombre de Ghost records dans certaines situations, par exemple lorsque que nous nous trouvons confronter à une base qui grossit de manière constante, malgré les purges régulières qui sont faites. J’ai personnellement rencontrés ce cas, sur une version SQL Server 2008 SP1. Une base qui était sensée rester constante en taille, suivait en réalité une croissance régulière de 35GB par mois. Après recherche, une table en particulier contenait des dizaines de millions de Ghost records, identifiés grâce à notre fameuse  DMV sys.dm_db_index_physical_stats vue dans notre précédent exemple.

Ce petit problème nous amènes à aller un peu plus en avant dans la découverte du Ghost Cleanup

Téléchargez gratuitement cette ressource

BYOD : Guide des meilleures pratiques en entreprise

BYOD : Guide des meilleures pratiques en entreprise

Ce livre blanc étudie des cas d’utilisation d’entreprise courants et définit les avantages de la gestion des terminaux mobiles, de la conteneurisation et de l’approche en couches de la sécurité qu’offrent ces deux systèmes. Découvrez maintenant les meilleures pratiques.

Uncategorized - Par iTPro - Publié le 06 septembre 2013