> Tech > Industrialisez vos architectures : des lancements en pagaille

Industrialisez vos architectures : des lancements en pagaille

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les « Lead developers » seront ravis. En effet, le parcours  « Industrialisez vos architectures » des Visual Studio Team System 2010.

Industrialisez vos architectures : des lancements en pagaille

La première solution mise à l’honneur est la version 2009 de BizTalk Server. « C’est un produit qui n’a pas eu de sortie majeure depuis 2006 », commente Pierre Couzy, Architecte en Systèmes d’information chez Microsoft, en charge du parcours. « BizTalk Server 2009 est donc une version de consolidation qui reprend tous les petits à-côtés et les petits ajouts et qui apporte 2 ou 3 scénarios qui étaient mal ou non couverts par la version précédente ». Parmi ces scénarios, l’on peut citer la gestion de la RFID pour tout ce qui est billetterie automatique, des compléments sur la gestion d’échange de documents électroniques et les formats associés ou encore, la parité complète entre la couche technique WCF (une série de technologies .NET permettant de générer et d’exécuter des systèmes connectés) et BizTalk.

Autre produit exposé, Visual Studio Team System 2010, promet d’apporter des évolutions dans les domaines du test, de la qualité, des méthodologies et de la gestion de projet. « Ce produit était fondamentalement nouveau sur sa version 2005. Il a permis la mise en place des premiers outils de travail collaboratif autour d’un projet » indique Pierre Couzy. « La version 2010 devrait réunir dans un même logiciel, les principes de collaboration, de portail de reporting et de Workflow. »

Structures SOA pour tous
Concernant l’essor du SOA, Pierre Couzy est prolixe : « On assiste aujourd’hui à l’apparition de l’entreprise élargie ou étendue. Ce nouveau modèle est le résultat d’un mouvement de délocalisation ou d’externalisation d’une partie des ressources ou bien de la diversification des activités. Beaucoup de sessions sont consacrées à la structuration de l’informatique interne d’une entreprise et à la manière de la projeter vers l’extérieur. Tout cela repose sur la plateforme applicative Dot Net 4 dont le nom de code est Dublin, ainsi que sur le computing participatif avec Azure. »

Le « Cloud Computing » est aussi une thématique importante de ce parcours. D’après Pierre Couzy, ce phénomène va permettre d’accélérer le mouvement des entreprises vers des structures SOA. Le but final est d’avoir un système d’information standardisé et respectant les normes d’interopérabilité afin de pouvoir fonctionner dans des environnements mixtes. « Nous aurons des sessions dédiées à l’interopérabilité : de la gestion d’identité avec Sun ou bien de l’hébergement de Cobold avec Microfocus sur des plateformes Cloud » indique-t-il.

Au milieu de toutes ces thématiques il peut paraître difficile de faire un choix. Pierre Couzy a sa petite idée sur le sujet. « Quand on est architecte en entreprise, on peut aller à la session « De COM+ à Dublin » qui va présenter l’historique de ce serveur d’application chez Microsoft. Sinon, les sessions Azure sont probablement les plus importantes à suivre car on est à l’amorce d’un grand courant qui n’est pas uniquement voulu par Microsoft. Tout le monde à envie d’aller vers cette mutualisation. Les raisons sont multiples : environnementales avec une baisse de la facture énergétique global des systèmes d’information, raisons économiques car cela réduit les coûts d’infrastructure au quotidien ou bien encore pour des raisons stratégiques parce que les entreprises sont ainsi obligées de se structurer et se standardiser. Tout le monde converge vers ce modèle c’est donc le moment d’en profiter. »

David-Julien Rahmil

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010