> Tech > Infrastructure critique

Infrastructure critique

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Un document XML est considéré bien formé s'il suit les règles de la syntaxe XML. Mais un document XML bien formé n'est pas forcément correct : il peut lui manquer un élément obligatoire ou il peut contenir des données incorrectes. Un document XML est généralement complété par un DTD (Document

Infrastructure critique

Type Definition)
ou un schéma qui définit les éléments
nécessaires et permet la validation
des données basiques. Les DTD et les
schémas ont la même finalité, mais
leur syntaxe et leur fonctionnalité diffèrent
sensiblement.
Dans un scénario classique, un
fournisseur publie un DTD ou un
schéma qui indique le format des
bons de commande en format XML.
Les clients utilisent cette information
pour créer des documents XML qu’ils
enverront ensuite au fournisseur
pour déclencher un achat. Avant d’accepter
le bon de commande pour l’honorer,
l’application du fournisseur valide
le document XML entrant par
rapport au DTD ou schéma publié.
Cette opération de validation ne dispense
pas d’un traitement complémentaire
dans les programmes d’application,
mais elle peut confirmer que le
document entrant contient tous les
éléments nécessaires et effectuer une
vérification de données limitée. Un document
XML est valide s’il est
conforme à  son DTD ou schéma associé.
On peut utiliser soit un DTD soit
un schéma pour définir la structure valide
de documents XML et pour communiquer
avec d’autres développeurs.
Le standard schéma est plus récent que
le standard DTD et il offre aux développeurs
un plus grand contrôle du
contenu des documents XML.
Toutefois, comme les schémas sont
beaucoup plus complexes que les
DTD, beaucoup d’entreprises adoptent
timidement le standard schéma.
Même si vos partenaires commerciaux
refusent de se conformer aux définitions
de DTD ou de schéma que
vous spécifiez, le fait de recevoir l’information
en format XML contribue à 
faciliter le transfert des données entre
des systèmes disparates. En utilisant
XSLT (eXtensible Stylesheet Language
Transformations), on peut convertir un document XML en une autre structure
avec très peu de programmation. Les
exemples de XSLT illustrent souvent sa
capacité à  convertir entre XML et
HTML, mais des conversions XML/XML
et XML/texte sont également possibles.
Le document XSLT est essentiellement
un filtre qui définit comment les
éléments provenant du document
XML entrant doivent être traités pour
créer le document de sortie. De nombreux
outils XML incluent une interface
intégrée pour appliquer les documents
XSLT aux documents XML et
pour générer la sortie. Le logiciel sousjacent
qui effectue la transformation
est connu sous le nom de processeur
XSLT.
Comme nous l’avons vu, les documents
XML sont lisibles par l’homme à 
condition que le développeur ait choisi
des noms d’éléments raisonnablement
descriptifs. Mais, pour une réelle efficacité,
les documents XML doivent être
gérés automatiquement.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010