> Tech > Installation et configuration

Installation et configuration

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Pour utiliser SoftGrid, la première étape consiste à installer la composante System Center Virtual Application Server, laquelle a des exigences raisonnables en matière de logiciel et de matériel. Un stockage de données est nécessaire pour stocker des informations telles que l’utilisation des applications, les licences, et la configuration

du serveur. Le stockage de données peut être hébergé sur SQL Server 2005 ou SQL Server 2000, ainsi que sur Microsoft SQL Server Desktop Engine (MSDE) dans des environnements de test. Le stockage n’est pas obligatoirement sur le même serveur que l’application, mais il doit partager le même réseau local. Un service de répertoires, tel que AD (Active Directory), est également nécessaire pour que la suite SoftGrid fonctionne.

 Un domaine Windows NT 4.0 suffit mais il est peu probable que quelqu’un d’assez moderne pour pratiquer la virtualisation d’applications, en soit encore à NT 4.0. Pendant l’installation, il faut spécifier un compte ayant l’accès en lecture au service de répertoires. Il faut aussi deux groupes globaux pour identifier les administrateurs de SoftGrid et les utilisateurs qui peuvent utiliser les services de SoftGrid. Si tous les utilisateurs du domaine doivent accéder à SoftGrid, vous pouvez ajouter le groupe Domain Users à ce groupe global. Vous pouvez installer SoftGrid sur Windows Server 2003 ou Windows 2000 Server. La SoftGrid Management Console fonctionne sur Windows Server 2003 ou Windows XP et requiert .NET Framework 1.1 et Microsoft Management Console (MMC) 3.0, qui est inclus dans Windows 2003 R2 et peut être téléchargé de Microsoft pour d’autres platesformes OS. La composante SoftGrid System Center Virtual Application Server requiert un processeur Pentium III 1 GHz, au moins 512 Mo de mémoire et 200 Mo d’espace disque.

L’espace disque nécessaire sera proportionnel au nombre d’applications virtualisées. Pour installer et équilibrer de multiples machines SoftGrid Virtual Application Server, vous pouvez utiliser l’équilibrage de charge Windows ou les équilibreurs de charge matériels. Pour protéger le stockage de données, n’utilisez pas MSDE dans un environnement de production. MSDE a des possibilités de récupération et de réplication limitées, ainsi que des options de gestion limitées. Si vous utilisez de multiples serveurs SoftGrid dans un environnement nécessitant la haute disponibilité, utilisez les services de clustering de SQL Server et Windows pour supprimer les éventuels points de défaillance uniques. La documentation de SoftGrid inclut des instructions d’installation détaillées. Vous devez connaître et observer les prérequis nécessaires pour créer un compte d’AD et des groupes que SoftGrid utilisera. Pour réduire l’overhead administratif, vous pouvez définir un mot de passe de compte d’AD qui n’expire jamais.

Bien entendu, cela affaiblit la sécurité. Il vaut mieux établir une routine permettant de changer régulièrement le mot de passe. Puis, vous pourrez utiliser les paramètres de propriété Account Authority de la SoftGrid Management Console pour mettre à jour facilement le mot de passe. Durant l’installation, diverses informations vous sont demandées, dont :

• les composantes à installer (vous pouvez avoir un environnement distribué avec diverses composantes serveurs réparties sur plusieurs serveurs)

• s’il faut utiliser SQL Server ou MSDE (vous devez spécifier le serveur de bases de données si vous utilisez SQL Server ; par défaut, MSDE est installé)

• le compte d’AD à utiliser, y compris les groupes de permissions que vous avez créés

• le chemin à suivre pour stocker le contenu de l’application (qui est par défaut C:\Program Files\Softricity\SoftGrid Server\content) Au terme de l’installation, la SoftGrid Management Console est disponible dans le groupe de programmes Administrative Tools. Lors de la première exécution, la Management Console demande le système SoftGrid auquel elle doit se connecter.

 SoftGrid fonctionne sur le port 80 et requiert le nom du SoftGrid Management Service. Comme je l’ai expliqué, la Management Console ne communique jamais directement avec le stockage de données. Toutes les communications passent par le Management Web Service. Ce n’est qu’un début La virtualisation d’applications est très tendance. SoftGrid de Microsoft vous permet de virtualiser facilement les applications sans subir beaucoup d’overhead. En outre, grâce à SystemGuard, les applications peuvent s’exécuter simultanément sans problèmes de compatibilité. Pour tester le produit, j’ai procédé à la virtualisation de Microsoft Office XP et Office 2003. Cela m’a paru simple et intuitif. Dans un prochain article, nous verrons comment utiliser SoftGrid pour virtualiser les applications.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010