> Tech > Installer une Enterprise Application avec WAS Base

Installer une Enterprise Application avec WAS Base

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Pour installer une application, procédez ainsi :

  • Démarrer la console administrative.
  • Etendez Applications et cliquez sur Install New Application.
  • Spécifiez le chemin de l'application que vous voulez installer.
    Si l'application se trouve sur votre station de travail, sélectionnez Local path.
    Si l'application se trouve sur un noeud dans votre

Installer une Enterprise Application avec WAS Base

cellule
WebSphere Application Server, sélectionnez Server path.
Pour un chemin de serveur, indiquez le chemin entièrement
qualifié de l’application. Par exemple, si le fichier EAR
MyApp.ear pour votre application se trouve dans le répertoire
installableApps de l’instance WebSphere Application
Server par défaut sur votre iSeries, vous allez spécifier :
/QIBM/UserData/WebAS5/Base/default/installableApps/MyAp
p.ear

  • Si l’application est un module WAR, spécifiez la racine
    contexte.

  • Cliquez sur Next.
  • Spécifiez les options pour les liaisons et associations.
  • Cliquez sur Next.

    Remarque: WebSphere Application Server lit le descripteur
    de déploiement de votre application avant d’afficher la
    page suivante. Il utilise l’information en provenance du descripteur
    de déploiement pour déterminer quelle information
    vous devez fournir avant d’installer l’application. Par
    conséquent, il se peut que vous ne voyiez pas tous les panneaux
    décrits ici.

  • Fournissez les options nécessaires à  l’installation. Sur ce
    panneau, vous pouvez spécifier plusieurs options générales
    qui déterminent la manière dont WebSphere
    Application Server va installer l’application.

    • Si vous voulez que WebSphere Application Server précompile les fichiers Java Server Pages (JSP) dans le
      cadre de l’installation, sélectionnez Precompile JSP. Si
      vous ne sélectionnez pas cette option, les JSP seront
      compilés à  l’occasion de leur premier accès.

    • Indiquez le répertoire dans lequel vous voulez installer
      le fichier EAR d’application. Par défaut, l’application
      est installée dans le répertoire /QIBM/User-
      Data/WebAS5/Base/instance/installedapps/node, où
      instance est le nom de votre instance et node est le
      nom du noeud de celle-ci. La valeur par défaut est recommandée.

    • Précisez si l’application doit être validée pour la distribution.
      L’effet de cette option varie selon l’édition du
      produit que l’on utilise. Il vaut mieux laisser cette option
      validée.
      – WebSphere Application Server : Quand cette option
      est validée, les binaires de l’application sont étendus
      à  l’emplacement cible (par défaut, le répertoire Apps
      installé) quand la configuration est sauvegardée. Si
      vous désactivez cette option, vous devez vous assurer
      que les binaires de l’application sont étendus dans
      l’emplacement approprié. Si vous désactivez cette
      option et désinstallez l’application par la suite, les binaires
      ne seront pas supprimés.

    • Indiquez d’où provient la configuration d’application
      utilisée pendant l’exécution. Si cette option n’est pas
      sélectionnée, les configurations spécifiées pendant
      l’installation d’application et stockées dans les fichiers
      de configuration sont utilisées. Si cette option est sélectionnée,
      la configuration spécifiée pendant l’installation
      est ignorée et les paramètres de l’application
      originale sont utilisés. Par défaut, on n’utilise pas la
      configuration binaire. Le paramétrage par défaut est
      recommandé.

    • Si vous voulez générer le code de déploiement
      pour d’éventuels beans
      d’entreprise contenus dans votre application
      pendant l’installation, sélectionnez
      Deploy EJBs. Vous devez sélectionner
      cette option dans les cas
      suivants :

      • Le fichier EAR a été assemblé avec l’outil
        AAT (Application Assembly tool) et vous
        n’avez pas invoqué le code Generate
        pour la commande de déploiement.

      • Le fichier EAR n’a pas été assemblé avec l’outil AAT.
      • Le fichier EAR a été assemblé avec des versions de l’outil
        AAT antérieures à  la version 5.
        La sélection de cette option peut entraîner l’exécution
        du programme d’installation pendant plusieurs minutes.
    • Spécifiez un nom pour l’application. Les noms d’applications
      doivent être uniques dans une cellule.

    • Par défaut, WebSphere Application Server crée des
      MBeans pour diverses ressources (comme des servlets
      ou des fichiers JSP) dans une application, au moment
      du démarrage de celle-ci. Ces MBeans vous permettent
      d’utiliser l’outil administratif wsadmin pour administrer
      votre application d’entreprise. Si vous ne voulez
      pas utiliser cette possibilité, désélectionnez cette
      option.

    • Pour valider le rechargement des classes quand les fichiers
      d’application sont mis à  jour, sélectionnez
      Enable class reloading. Dans ce cas, vous pourrez
      mettre à  jour votre application et appliquer les changements
      sans redémarrer le serveur d’applications. De
      plus, WebSphere Application Server scrute périodiquement
      les applications à  la recherche de mises à 
      jour. Dans un environnement de développement, il
      vaut mieux que le rechargement soit activé. En revanche,
      dans un environnement de production, il vaut
      mieux qu’il soit désactivé, ou que l’intervalle de rechargement
      soit long.

    • Si vous validez le rechargement des classes, vous pouvez
      aussi préciser l’intervalle de rechargement (en secondes).
      Cette valeur détermine la fréquence avec laquelle
      le serveur d’applications scrute le système de
      fichiers de l’application pour y trouver les fichiers mis à 
      jour. La valeur par défaut est spécifiée par l’attribut d’intervalle
      de rechargement dans le fichier d’extension
      IBM (META-INF/ibm-application-ext.xmi) du fichier
      EAR ou le fichier d’extension IBM pour chaque module
      Web présent dans le fichier EAR.
  • Fournissez les options nécessaires pour exécuter le
    EJB Deploy. Si vous avez sélectionné Deploy EJBs sur
    les options Provide pour mettre en oeuvre le panneau
    d’installation, vous pouvez spécifier les options pour le
    processus de développement. Sur ce panneau, vous
    pouvez indiquer des chemins de classes, des options
    rmic, des types de bases de données et des noms de
    schémas de bases de données supplémentaires, à  employer
    pendant l’utilisation de l’outil de l’opération de
    déploiement.

  • Fournissez les noms JNDI pour les beans. Si votre application utilise des modules EJB, donnez un nom JNDI
    pour chaque bean d’entreprise dans chaque module EJB.
    Vous devez spécifier un nom JNDI pour chaque bean
    d’entreprise défini dans l’application. Le nom JNDI spécifié
    pour chaque bean d’entreprise pendant l’assemblage
    est affiché et utilisé par défaut.

  • Fournissez l’association de sources de
    données par défaut pour les modules
    contenant des beans d’entité 1.x. Si votre
    application utilise des modules EJB qui
    contiennent des beans CMP (Container
    Managed Persistence) qui sont basés sur
    la spécification EJB 1.x, indiquez un nom
    JNDI pour la source de données par défaut
    pour les modules EJB. Le nom JNDI
    spécifié pour la source de données est affiché
    et utilisé par défaut. Si des sources
    de données sont spécifiées pour des beans CMP individuels,
    cette étape est facultative.

  • Associez les sources de données pour tous les CMP 1.x Si
    votre application a des beans CMP fondés sur la spécification
    EJB 1.x, indiquez un nom JNDI pour les sources de
    données à  utiliser pour chacun des beans CMP 1.x. Cette
    étape est facultative dans le cas d’une source de données
    spécifiée pour le module EJB qui contient les beans CMP.
    En revanche, si une source de données n’est spécifiée ni
    pour les beans CMP ni pour le module EJB, le wizard
    d’installation affiche une erreur de validation et annulera
    l’installation quand vous cliquerez sur Finish.

  • Associez les références EJB aux beans. Si votre application
    définit des références EJB, donnez des noms JNDI
    pour les beans d’entreprise qui représentent les noms logiques
    spécifiés dans les références EJB. Vous devez lier
    toutes les références EJB à  un fichier EJB avant de cliquer
    sur Finish.

  • Associez les références de ressources aux ressources. Si
    votre application définit des références de ressources, indiquez
    des noms JNDI pour les ressources qui représentent
    des noms logiques définis dans les références de ressources.
    Vous devez lier toutes les références de
    ressources à  une ressource avant de cliquer sur Finish.
    Les ressources sont définies dans votre configuration
    WebSphere Application Server.

  • Associez les hôtes virtuels pour les modules Web. Si l’application
    contient des modules Web, vous devez associer
    chaque module Web à  un hôte virtuel. Sélectionnez un
    hôte virtuel à  associer à  un module Web défini dans l’application.
    Le numéro de port spécifié dans la définition
    de l’hôte virtuel est employé dans l’URL qui est utilisée
    pour accéder à  des objets comme des servlets et des fichiers
    JSP dans le module Web.
    Remarque : Ne sélectionnez l’hôte virtuel admin_host
    que si vous déployez l’application de console administrative
    ou une autre application administrative. Le admin_
    host est un hôte virtuel spécial dont les alias d’hôte
    et de port ne sont pas exposés et ne sont pas accessibles
    à  partir d’un plug-in WebSphere de serveur HTTP externe
    pour servir des requêtes.

  • Associez les modules aux serveurs d’applications. Sélectionnez
    un serveur cible ou un cluster pour chaque module
    en provenance de la liste Clusters and Servers. Pour
    spécifier le même serveur ou cluster cible pour plusieurs
    modules, cochez la case pour chaque module que vous
    voulez spécifier et cliquez sur Apply.

  • Associez les rôles de sécurité aux utilisateurs/groupes. Si
    l’application a des rôles de sécurité définis dans son descripteur
    de déploiement, vous pouvez spécifier les utilisateurs
    et les groupes à  associer à  chaque rôle. Cochez la
    case à  côté de Role pour sélectionner tous les rôles ou sélectionnez
    des rôles individuels. Vous pouvez associer
    les utilisateurs prédéfinis comme Everyone ou All
    Authenticated à  chaque rôle. Pour sélectionner des utilisateurs
    ou des groupes spécifiques à  partir du registre
    des utilisateurs :

    • Sélectionnez un rôle et cliquez sur Lookup users ou
      Lookup groups.

    • Sur le panneau Lookup users/groups, entrez les critères
      de recherche permettant de visualiser une liste
      des utilisateurs ou des groupes provenant du registre
      des utilisateurs.

    • Sélectionnez un ou plusieurs utilisateurs ou groupes
      parmi les résultats affichés.

    • Cliquez sur OK pour associer les utilisateurs ou
      groupes sélectionnés au(x) rôle(s) sélectionné(s).
  • Associez les rôles RunAs à  l’utilisateur. Si le descripteur
    de déploiement de l’application définit un ou plusieurs
    rôles RunAs, spécifiez le nom d’utilisateur et mot de
    passe RunAs pour chaque rôle RunAs. Les rôles RunAs
    sont utilisés par les beans d’entreprise qui doivent fonctionner
    comme un rôle particulier tout en interagissant
    avec un autre bean d’entreprise. Cochez la case pour le
    ou les rôles que vous voulez configurer. Après avoir sélectionné
    un rôle, entrez les valeurs pour le nom et le mot de passe utilisateur, puis cliquez sur Apply.

  • Assurez-vous que toutes les méthodes 1.x non protégées
    ont le bon niveau de protection. Si votre application
    contient des beans CMP EJB 1.x qui n’ont pas des permissions
    de méthode définies pour certaines des méthodes
    EJB, vous pouvez laisser de telles méthodes non
    protégées ou spécifier Deny All Access.

  • Fournissez les ports d’écoute pour les beans de messagerie.
    Si votre application contient des beans d’entreprise
    pilotés par messages, fournissez un nom de port écouteur
    pour chaque bean piloté par messages. Si vous ne
    spécifiez pas un nom pour chaque bean, le wizard d’installation
    affichera une erreur de validation quand vous cliquerez
    sur Finish.

  • Fournissez un mapping de sources de données par défaut
    pour les modules contenant des beans d’entité 2.0.
    Si votre application utilise des modules EJB qui contiennent
    des beans CMP basés sur la spécification EJB 2.0, indiquez
    un nom JNDI pour la source de données par défaut
    pour les modules EJB. Cette étape est facultative si
    des sources de données sont spécifiées pour des beans
    CMP individuels.

  • Associez les sources de données pour tous les beans
    CMP 2.0. Si votre application est basée sur la spécification
    EJB 2.0, indiquez un nom JNDI pour les sources de données
    à  utiliser pour chacun des beans CMP 1.x. Cette
    étape est facultative si une source de données est spécifiée
    pour le module EJB qui contient les beans CMP. En revanche,
    si une source de données n’est spécifiée ni pour
    les beans CMP ni pour le module EJB, le wizard d’installation
    affiche une erreur de validation et annulera l’installation
    quand vous cliquerez sur Finish.

  • Assurez-vous que toutes les méthodes 2.0 non protégées
    ont le bon niveau de protection. Si votre application
    contient des beans CMP EJB 2.0 qui n’ont pas de permissions
    de méthode définies dans les descripteurs de déploiement
    pour certaines des méthodes EJB, spécifiez
    l’une de ces options :

    • Attribuer un rôle spécifique aux méthodes non protégées.
    • Ajouter les méthodes à  la liste d’exclusion. Ces méthodes
      sont marquées comme inappelables.

    • Marquer les méthodes comme non vérifiées. Aucune
      vérification d’autorisation n’a lieu avant l’invocation de
      ces méthodes.
  • Associez les références d’environnement de ressources
    aux ressources. Si votre application contient des références
    d’environnement de ressources, spécifiez les
    noms JNDI des ressources qui correspondent aux noms
    logiques définis par les références. Si chaque référence
    d’environnement de ressource n’a pas une ressource qui
    lui est associée, le wizard d’installation affichera une erreur
    de validation quand vous cliquerez sur Finish.

  • Remplacez RunAs system par RunAs roles. Si votre application
    définit RunAs Identity comme System Identity,
    vous pouvez, en option, le changer en RunAs role et spécifier
    un nom et mot de passe utilisateur pour le rôle
    RunAs spécifié. Le fait de sélectionner System Identity implique
    que l’invocation se fera à  l’aide de l’ID du serveur
    de sécurité WebSphere Application Server et il faut l’utiliser
    avec précaution.

  • Indiquez le niveau d’isolation pour un fournisseur de
    type Oracle. Si votre application a des références de ressources
    qui correspondent aux ressources qui ont une
    base de données Oracle effectuant un traitement backend,
    spécifiez ou corrigez le niveau d’isolation à  utiliser
    pour de telles ressources quand elles serviront à  l’application.
    Les bases de données Oracle ne supportent que
    les niveaux d’isolation Read Committed et Serializable.

  • Sur le panneau Summary, vérifiez que les paramètres
    d’installation sont corrects. Pour l’élément Cell/Node/
    Server, appuyez sur Click pour vérifier les
    paramètres.

  • Cliquez sur Finish.
  • Associez les éventuelles bibliothèques
    partagées nécessaires avec l’application.

  • Sauvegardez la configuration. L’application
    est enregistrée avec la configuration
    administrative et les fichiers d’applications
    sont copiés dans le répertoire cible.
  • Téléchargez gratuitement cette ressource

    Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

    Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

    Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

    Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010