> Tech > Intégration avec Active Directory

Intégration avec Active Directory

Tech - Par iTPro - Publié le 25 mars 2011
email


Le premier connecteur à implémenter et de loin le plus simple, le connecteur AD. Ce connecteur va permettre de synchroniser les objets de votre domaine AD dans votre CMDB et plus précisément les comptes utilisateurs, les groupes, les imprimantes et les comptes machines.

Pour

Intégration avec Active Directory

créer le connecteur AD, ouvrir la console SCSM en tant qu’administrateur, aller dans le panneau Administration, sélectionner Connectors, puis dans la liste de tâches à droite de l’écran sélectionner Create Connector puisActive Directory Connector.

L’assistant vous proposera ensuite de nommer votre connecteur, de choisir le périmètre de synchronisation (l’ensemble du domaine ou juste une OU), de spécifier ensuite un compte d’action disposant des droits de lecture dans l’AD et finalement de choisir quels types d’objets importer. Une fois l’assistant terminé, il faut lancer une première synchronisation en cliquant sur Synchronize Now. Le temps de synchronisation peut prendre plusieurs dizaines de minutes si votre cible comporte plusieurs milliers d’objets et cette opération pourra consommer jusqu’à 100% d’utilisation d’un des coeurs du CPU du Serveur de Gestion SCSM. Il est donc conseillé de lancer la synchronisation de l’AD durant les heures non-ouvrées et de disposer de CPU multi-coeurs afin de minimiser l’impact de la synchronisation.

Une fois la synchronisation de l’AD terminée, les objets sont visibles dans la console SCSM dans le panneau Configuration Items. On pourra par exemple retrouver nos comptes utilisateurs. Ces comptes pourront être ensuite exploités dans la console SCSM afin par exemple d’assigner un incident.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 25 mars 2011