> Tech > Interprétation des résultats de DBCC (2)

Interprétation des résultats de DBCC (2)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Bien qu’il soit possible pour une table de ne pas avoir de fragmentation de pages car celles-ci sont effectivement continues, une page peut avoir des espaces vides en raison de suppressions, de mises à jour et de fractionnements de pages. Comme SQL Server lit systématiquement un minimum d’une page pleine,

Interprétation des résultats de DBCC (2)

une analyse de table ou une analyse au niveau feuille d’un index nécessitera toujours la lecture de plus de pages que le nombre d’octets utilisés divisé par 8192 si la page contient des espaces vides.

La lecture de ces pages supplémentaires entraîne plus d’activité disque et, si la table devient plus volumineuse, cela a une incidence croissante sur les performances de lecture, en particulier sur les analyses de table. Le traitement du fractionnement des pages peut également être problématique. Le conseil habituel pour éviter au maximum les fractionnements consiste à employer un facteur de remplissage qui laisse de la place pour les ajouts.

Les fractionnements de pages produisent une baisse significative, mais à court terme, des performances au moment où des lignes sont déplacées vers une nouvelle page. Toutefois, le problème à plus long terme est que SQL Server doit lire plus de pages car elles ne sont pas entièrement remplies. Pour une table comportant 1 million de pages de données, un facteur de remplissage de 20 pour cent aboutit à 1,2 million de pages, soit 16 Mo de données supplémentaires.

La question clé est de savoir si l’effet à court terme du fractionnement de pages est plus important que l’effet à long terme consistant à lire plus de pages. Lorsque vous savez qu’un fractionnement important des pages produit un effet similaire à une valeur de facteur de remplissage de 50 pour cent, vous pouvez constater que l’utilisation d’une densité de page moyenne élevée peut être aussi importante que le fait d’avoir un faible niveau de fragmentation.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010