> Tech > Journalisation des messages Exchange

Journalisation des messages Exchange

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Il s’agit de la forme de journalisation élémentaire par défaut dans Exchange 2003 et Exchange 2000. Pour activer cette fonction sur des bases de données de boîtes aux lettres Exchange individuelles, sélectionnez Archive all messages sent or received by mailboxes on this store (Archiver

tous les messages envoyés ou reçus par les boîtes aux lettres de cette banque) au niveau de l’onglet des propriétés de la base de données Exchange, comme l’illustre la figure 1. (Bien que Microsoft emploie le terme archive, cette option est une fonction de journalisation et non une fonction d’archivage.)

Lorsque vous activez la journalisation des messages pour une base de données, Exchange copie tous les messages échangés par les boîtes aux lettres qu’elle héberge vers une autre boîte aux lettres, appelée boîte aux lettres de journal. Sur la figure 1, je lui ai donné le nom de CTZEX01 Archive. Microsoft recommande d’héberger celle-ci dans une base de données distincte de la base de données journalisée. Bien que l’hébergement dans la base de données cible du journal soit possible, les messages de journal reçus par la boîte aux lettres de journal ne sont pas eux-mêmes journalisés. Ils sont en effet exemptés de cette opération, au même titre que les messages de réplication des dossiers publics et de réplication d’Active Directory. Assurez-vous de masquer la boîte aux lettres de journal dans la liste d’adresses globale (GAL) Exchange afin que les utilisateurs ne puissent pas lui adresser directement des messages. Il est, pour les mêmes raisons, également judicieux de définir des droits d’accès sur cette boîte aux lettres. Même si celle-ci est masquée, les utilisateurs seraient en effet toujours capables de lui envoyer directement des messages s’ils connaissaient son adresse SMTP. Il est, par conséquent, plus prudent d’éliminer cette possibilité, somme toute peu probable.

Comme toute autre transaction MAPI, les activités de journalisation génèrent du trafic supplémentaire vers les journaux de transactions Exchange et il est important d’avoir cet aspect à l’esprit pour les performances et la taille du système.

Vous devez sélectionner une boîte aux lettres Exchange destinataire des messages journalisés car la banque Exchange écrit certains attributs journalisés (par ex., données de destinataires CCI) dans le message de journal uniquement si celui-ci est remis à la boîte aux lettres de journal.

Pour spécifier un contact comme destinataire du journal (par ex., si vous souhaitez rediriger les messages de journal vers un autre système de messagerie ou un système d’archivage dédié), définissez une règle de transfert automatique pour la boîte aux lettres de journal. Vous pouvez aussi employer un dossier public à cette fin. Néanmoins, je ne recommande pas cette approche, en particulier si vous avez l’intention d’utiliser un service d’archivage associé à la journalisation, car la plupart des solutions d’archivage extraient les messages des boîtes aux lettres, et non des dossiers publics.

En fonction de la taille, de la répartition et du volume des messages de votre organisation, vous pouvez décider de créer plusieurs boîtes aux lettres de journal, voire plusieurs serveurs de journal dédiés. Avant de procéder ainsi, évaluez les besoins de votre entreprise et ayez à l’esprit que l’activation de la journalisation sur toutes les bases de données doublera, au minimum, le volume des courriers électroniques et les besoins en espace de stockage.

Si vous souhaitez journaliser tous les messages envoyés par l’ensemble des utilisateurs de votre organisation Exchange, vous devez sélectionner l’option Archive all messages sent or received by mailboxes on this store (Archiver tous les messages envoyés ou reçus par les boîtes aux lettres de cette banque) pour toutes les bases de données Exchange, les groupes de stockage (SG) et les serveurs. Si vous souhaitez limiter les messages de journal à un sous-ensemble de vos utilisateurs et que ceux-ci sont regroupés par base de données, vous pouvez activer la journalisation sur le sous-ensemble correspondant des bases de données de votre organisation. Ainsi, en regroupant certains utilisateurs (par exemple, les cadres supérieurs) dans une base de données, il sera plus facile de journaliser les messages correspondants.

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT