> Tech > Kit de ressources

Kit de ressources

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Contrairement aux Support Tools, les outils du kit de ressources ne sont pas sur le média d’installation. Bien qu’ils soient un peu moins cruciaux que les utilitaires d’OS natifs et Support Tools, beaucoup des outils du kit de ressources sont tellement pratiques que je recommande aussi de les installer sur

Kit de ressources

chaque serveur.

ADLB.
L’outil ADLB (Active Directory Load Balancing) du kit de ressources est nouveau dans Windows 2003 parce qu’il influence un nouveau comportement de l’OS. Win2K désigne un DC unique dans chaque site comme serveur bridgehead, chargé de gérer les objets de connexion entre son site et les sites auxquels le KCC (Knowledge Consistency Checker) décide qu’il devrait être connecté. S’il y a beaucoup de sites, cette situation peut entraîner un problème d’évolutivité : le fait d’être un serveur bridgehead vis-à-vis de beaucoup de sites d’agences peut ralentir un DC. Pour résoudre ce problème, Windows 2003 permet à tous les DC d’un site d’être des serveurs bridgehead pour les partitions de répertoires qu’ils hébergent, et donc plusieurs DC peuvent traiter la charge des objetsconnexion. L’OS fait au début des sélections aléatoires mais, hélas, il ne les rééquilibre jamais. Par conséquent, si la configuration des DC d’un site change – par exemple, si l’on ajoute un nouveau DC plus puissant – la distribution des objetsconnexion intersite ne change jamais. ADLB examine et rééquilibre la distribution des connexions intersites entre les DC d’un site. Avant d’utiliser ADLB, vous devez boucler vos mises à jour de DC sur Windows 2003 afin qu’il fonctionne de manière égale sur tous les DC. L’outil n’équilibrera pas la charge des DC Win2K.

Le moyen le plus simple d’exécuter ADLB c’est de le faire avec des paramètres /server:DcName/site:SiteName. L’outil fournira alors un rapport sur les objets-connexion pour le site cible et suggèrera des changements. (Le serveur que vous spécifiez peut être n’importe quel DC membre de la forêt.) A noter que ADLB ne modifiera la configuration bridgehead que si vous ajoutez le paramètre /commit. Vous pouvez effectuer toutes les opérations ADLB (sauf /commit) sans droits élevés, ce qui allège quelque peu votre recherche d’équilibrage bridgehead.

Pour un réglage plus fin, vous pouvez utiliser le paramètre /stagger afin que ADLB prenne le contrôle du calendrier de réplication intersite et étage l’intervalle de réplication entre les objets-connexion qu’un serveur bridgehead possède. Cette fonctionnalité dissémine l’impact de l’opération de réplication sur chaque objet-connexion qui, sans cela, frapperait le serveur en une seule fois. Cependant, quand vous aurez utilisé ADLB pour retirer le calendrier de réplication du KCC, il vous faudra le maintenir avec ADLB.

ADLB a besoin d’évoluer dans un ensemble de règles et vous pouvez les modifier presque toutes si vous le jugez nécessaires. L’option /maxbridge indique le nombre maximum d’objets-connexion qu’AD modifiera en raison d’un équilibrage de charge bridgehead. L’option /maxperserver indique le nombre maximum de changements à déplacer sur un DC à la fois, pour qu’il ne soit pas surchargé par une augmentation soudaine des objets-connexion. Vous pouvez créer des rapports /preimbalance et /postimbalance (uniquement dans la version la plus récente) pour visualiser les déséquilibres des réplications entrantes avant et après l’équilibrage. Ces rapports sont en format CSV (comma separated value) pour en faciliter l’importation dans Microsoft Excel.

ADLB peut être un puissant utilitaire pour votre topologie de réplication mais, avant de l’utiliser, faites une évaluation sérieuse. Je conseille de commencer par examiner vos plus grands sites (c’est-à-dire ceux qui ont le plus grand nombre de DC) parce que ce sont ceux qui risquent le plus de présenter un déséquilibre. Si vous découvrez un déséquilibre dans la distribution des objets-connexion, n’en déduisez pas que vous devez forcément le corriger. Faites une analyse de performance sur le serveur bridgehead qui a le plus grand nombre d’objets-connexion. Souffre-t-il vraiment ? Dans la négative, laissez-le tranquille (ainsi que le site). Laissez l’étagement du calendrier tranquille, sauf si vous devez vraiment le modifier. Pourquoi rendre manuelles des opérations automatisées, sauf s’il y a une bonne raison à cela ?

S’il s’avère que vous devez utiliser ADLB pour corriger votre distribution d’objets-connexion, exécutez l’outil d’après un calendrier déterminé par votre environnement. Si vous modifiez activement votre configuration de sites en déployant des DC, en ajoutant ou en changeant des liens de sites, en créant des sites, et ainsi de suite, il vaut mieux exécuter ADLB une fois par jour. Une fois les changements terminés, cessez d’utiliser ADLB.

GPOTool.
Il est probable que vous n’associez que les utilitaires GUI avec Group Policy. Pourtant, il existe plusieurs utilitaires ligne de commande. L’utilitaire GPOTool du kit de ressources vérifie l’état de santé de vos GPO. Il lit les propriétés de services de répertoires obligatoires et facultatives (comme la version, le nom convivial, les GUID (globally unique identifiers) GPOTool d’extension et les données Sysvol), compare les services de répertoires et les numéros de versions de Sysvol et se livre à d’autres contrôles de cohérence.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010