> Tech > La convention des décideurs 2009 d’IBM : deux jours pour rappeler la force des projets de l’Entreprise

La convention des décideurs 2009 d’IBM : deux jours pour rappeler la force des projets de l’Entreprise

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

IBM - Convention des décideurs. Plus de 2000 personnes se sont rendues à l'Hôtel New York, à Marne-La-Vallée, pour assister à la convention annuelle IBM des décideurs informatiques en entreprises.
 C’est à Marne-La-Vallée que se sont retrouvés les plus grands acteurs du monde IT : IBM, l’organisateur, et ses partenaires de petite, moyenne ou grande envergure comme Poweo ou Oseo, et bien d’autres.

La convention des décideurs 2009 d’IBM : deux jours pour rappeler la force des projets de l’Entreprise
 C’est à Marne-La-Vallée que se sont retrouvés les plus grands acteurs du monde IT : IBM, l’organisateur, et ses partenaires de petite, moyenne ou grande envergure comme Poweo ou Oseo, et bien d’autres. Tous – environ 1700 visiteurs le 1er jour, un peu plus de 1300 le second – ont pu tirer profit d’un salon qui faisait office de rendez-vous annuel, en plein cœur d’une période où la crise semble régir certaines des grandes décisions des entrepreneurs. Deux jours de convention pour revaloriser les projets IT, et rappeler que tout reste à faire, en dépit des temps orageux…

Une immersion immédiate dans le changement et sa prise de conscience
 « Il n’y a pas de crise, il n’y a que des projets », a dit Daniel Chaffraix, PDG d’IBM France. C’est en ces termes que se clôturait la convention des décideurs 2009, insufflant de même un coup massif aux idées reçues, ainsi qu’à quelques-uns des groupes, des entreprises qui acceptent patiemment, volontairement, la fatalité d’une crise que chacun pourtant expérimente et subit. 

 Mais il ne s’agit pas d’être attentiste, et comme l’a rappelé Daniel Chaffraix, « on sait que c’est la crise, mais on ne fait qu’en parler. Les projets ne doivent pas mourir; l’innovation fait partie intégrante de la préparation de l’après-crise. ».

L’enjeu d’un évènement de grande ampleur
L’ouverture de cette convention amenait ainsi les grands groupes à se réunir autour de plusieurs plénières, réparties sur les deux journées. Le premier thème de cette entrée en matière, « L’innovation vers le changement… et votre entreprise», devait donner le ton à cette convention. La pluralité des thèmes IT sonnait déjà le défi d’un grand évènement et les conférenciers ont mis, de façon immédiate, leurs interlocuteurs dans le vif du sujet.

  L’innovation, c’est, pour Michel Granger, Directeur marketing IBM General Business pour la France,  le moyen de mettre à plat le flux d’idées qui doit continuer de se frayer un chemin au cœur des projets : « il existe un isolement pesant sur les décideurs. Il faut se transformer, amener la croissance, revenir sur la prise de risques : se plonger dans le mouvement, se préparer pour demain. Il faut créer de la valeur de mille et une façons. ». 

 Economie et écologie
 Les deux autres plénières, « Croissance verte et réduction des coûts : transformation de l’entreprise » et « Rendre possible vos investissements » ont permis d’accentuer des points chers à IBM : l’économie, l’écologie. Nicolas Sekkaki, PDG Global Techno Services chez IBM, remarquait la valeur de l’enjeu de miser sur le matériel de moins en moins lourd, pour un résultat plus efficient. Béatrice Kosowski, Vice-président Global Financing IBM Europe, animait la dernière conférence plénière et soulignait à ce sujet : « Pour le green, c’est la création de 60 000 emplois dans les années à venir ; c’est aussi cela, innover. ». 

 Une réunion pour « booster » les esprits
Mais c’est vraisemblablement la problématique économique qui semblait accaparer les esprits IBM. Daniel Chaffraix a rappelé au cours de cette convention combien il était  important de bousculer les lignes et les codes : « une entreprise qui n’a pas de projet est une entreprise condamnée. Un projet est un acte économique, il faut de l’innovation pour nos entreprises ». Il a aussi annoncé la levée de 1,5 milliards d’euros pour les entreprises européennes et souligné le principe du « premier arrivé, premier servi », avant d’ajouter : « j’espère que ce sont les entreprises françaises qui vont piller ce trésor ».

 Evènement unique au Monde, dont l’ampleur aura pu faire pâlir certains, cette convention aura largement contribué à la volonté de miser sur l’avenir, à grands coups d’idées, de solutions, de produits, en matière de développement et de nouveauté IT. Chez IBM, les solutions sont là, et chacun s’est employé à le rappeler.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010