> Tech > La gestion du cycle de vie d’une application (4)

La gestion du cycle de vie d’une application (4)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L’application répond-t-elle, dans sa globalité, aux attentes techniques et fonctionnelles ?
Les tests de charge
Comment notre application va-t-elle se comporter si plusieurs centaines ou plusieurs milliers de personne s’y connectent simultanément ? Souvent, les tests sur les applications sont effectués par quelques personnes

La gestion du cycle de vie d’une application (4)

maximum et l’application ne subit pas le stress qu’elle subira le jour de la mise en production.

Or, nous savons tous qu’une application qui n’est pas accessible le jour de sa sortie ne reçoit que difficilement pleine confiance des utilisateurs qui doivent s’y connecter. Ainsi, il est important de réaliser des simulations réalistes basées sur différents critères comme la durée du test, le nombre d’utilisateurs et bien d’autres critères. Enfin, si le nombre d’utilisateurs simulés est insuffisant, il nous est possible d’utiliser des agents à installer sur d’autres ordinateurs qui simuleront des utilisateurs supplémentaires.

Les tests d’applications Web
Pour tester nos applications web, nous allons utiliser la notion de scénario. Pour réaliser ces scénarios, rien de plus simple, il suffit d’enregistrer ceux-ci dans Internet Explorer grâce au plugin Test Recorder. Cette nouvelle version du plugin est capable de capturer le trafic généré par les requêtes effectuées à l’aide de XMLHttpRequest (et donc ce qu’il est communément appelé « AJAX »). Test Recorder peut également gérer les paramètres dynamiques qui peuvent être utilisés dans notre application. Ces scénarios peuvent évoluer au fur et à mesure que le développement avance.

Dès lors, le refactoring des tests d’applications s’avère d’une grande utilité. Ce refactoring permet d’extraire des sous-tests qui peuvent être exécutés seuls ou être liés entre eux. Grâce à cette possibilité de faire appel à d’autres tests, il est aisé de créer de nouveaux scénarios.

XML, le format pour le stockage d’informations concernant des tests
Les métadonnées et les résultats sont stockés dans des fichiers XML. Grâce à cela, vous pouvez manipuler ces fichiers à la main ou par programmation. Il est par ailleurs aisé de partager des fichiers contenant les définitions de tests, par l’intermédiaire de Team Foundation Server par exemple.

Toutes les définitions de tests doivent respecter un schéma qui est décrit dans le fichier TestTypes.xsd. En respectant ce schéma, nous pouvons créer de nouvelles définitions de tests qui pourront être exécutées par Visual Studio.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010