> Tech > La guerre des interfaces

La guerre des interfaces

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Si on pouvait espérer un rapprochement des interfaces Linux, ce que souhaite Borland, ce fut au contraire une véritable guerre de tranchées par conférences interposées. Il faudra bien qu'un jour, le monde Linux se décide à  choisir. Et le temps presse!
Les clans Gnome et KDE fourbissent leurs armes. L'équipe

Gnome n’a pas hésité
à  faire figurer « Gnome World Domination » sur sa présentation. Tout un programme
! Ce fut l’occasion de présenter la version 1.4 de l’interface comprenant de nouveaux
moteurs d’affichage, tels qu’un moteur HTML. L’objectif est désormais Gnome 2.0
implémentant les librairies GTK 2.0 et des API totalement rénovées. La conférence
a aussi donné lieu à  une grande présentation du moteur Pango, que l’on peut comparer
à  la technologie Unicode généralisée depuis quelques années sur MacOS et Windows.
Le modèle composant est Corba, ce qui va faciliter la conception d’objets distribués.
Mais la majeure partie de l’exposé a été axée sur Bonobo, une « usine à  gaz » que
les développeurs Windows apprécieront. Il s’agit d’un protocole de haut de niveau
de communication, en fait, un COM+ à  la sauce Linux ! Bonobo se situe entre l’application
et Corba. On attend avec impatience les premières applications concrètes. Une
petite démonstration du OAF eut lieu. OAF est le langage de requêtes interne à 
Gnome que les applications pourront utiliser pour communiquer et manipuler des
données.



à€ quelques mètres de là , l’équipe KDE présentait sa propre Eglise du X Window
sous Linux. Un petit rappel historique fut fait en début de séance : librairies
en C++ avec implémentation de l’ensemble Qt. KDE, à  l’instar de Gnome, incorpore
différentes librairies pour les objets d’interface, le HTML, le réseau ou encore
la communication. Pour les développeurs non-initiés, cette architecture paraît
bien compliquée. Une des grandes nouveautés concerne la description de l’interface
en XML. KDE intègre un protocole de communication au niveau du Bureau, le DCOp.
Il se base sur le libICE. Mais rien de bien extraordinaire durant une conférence
sans réelle consistance…


Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010