> Tech > La simulation avec Mercury

La simulation avec Mercury

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le système de simulation Mercury est écrit en langage C et tourne sur des serveurs NT; on compte 1 serveur pour 80 à  200 utilisateurs. Ces serveurs simulent différents environnements, volumes etc. Pour chaque utilisateur (jusqu'à  10000 utilisateurs). Dans notre cas 36 serveurs Netfinity étaient en batterie, surveillés par 2

La simulation avec Mercury

serveurs
de contrôle et 1 serveur pour les résultats, le tout étant relié à  un AS/400 Modèle
650.

Les machines sont alors mises à  notre disposition pour que nous puissions charger
nos programmes et la base de données. Le centre a été réservé pour une période
d’environ 15 jours, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ce qui laisse toute latitude
pour intensifier les tests en fonction des résultats obtenus. Il n’y a pas de
risque de saturation car le centre dispose de 6 AS/400 modèles 650.
Par exemple, en parallèle avec nous, une compagnie californienne avait réservé
le centre pour 6 mois afin de tester ses applications en vue de l’an 2000.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010