> Tech > Le début de crise pour les TPE

Le début de crise pour les TPE

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le 3SCI, syndicat professionnel des petites entreprises du secteur IT a sorti une étude sur la conjoncture actuelle vue par ses adhérents. L’enquête a été envoyée aux 350 membres inscrits, au tout début de la crise, en novembre 2008. L’entreprise type qui a répondu est généralement une TPE d’une dizaine

Le début de crise pour les TPE

de salariés dont le patron fait  à la fois du commerce de l’intégration de logiciel ou du développement.

Olivier Bouderand, Secrétaire Général du 3SCI

Premier constat, la situation entre ces entreprises et leurs banques n’a pas été catastrophique pendant le mois de novembre. 94 % des entreprises n’ont pas demandé d’encours supplémentaire et 87 % d’entre elles n’ont constaté aucune dégradation ou tension nouvelle. Au niveau de la conjoncture générale, 67 % des entreprises interrogées ont déclaré une stagnation du carnet de commandes contre 26 % dénonçant une diminution. « Notre secteur d’industrie bénéficie d’une certaine inertie », indique Olivier Bouderand, Secrétaire Général du 3SCI. « Quand la crise est arrivée, les TPE étaient encore sur plusieurs projets. La situation va surement changer d’ici notre prochaine enquête. » Si les TPE n’ont pas vraiment de rapports tendus avec leur banque ce n’est pas le cas de leurs clients qui ont vu, pour 29 % d’entre eux, leur projets refusés par leur banques.

Ces résultats doivent cependant être relativisés. En effet, seul 20 % des entreprises syndiquées ont répondu au questionnaire envoyé par le syndicat. D’après l’analyse d’Olivier Bouderand, les TPE ayant répondu à l’étude seraient celles qui se portent le mieux. Le 3 SCI souhaite donc rendre cette enquête régulière afin d’en faire un baromètre de la conjoncture trimestriel.

Plus d’informations sur ce site.

David-Julien Rahmil

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010