> Tech > Le défi de la sécurité

Le défi de la sécurité

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

D'un point de vue informatique, l'avènement des WLAN ajoute un souci supplémentaire à  la sécurité des réseaux. Dès leur mise en service, la plupart des AP 802.11b transmettent des signaux réguliers annonçant leur présence. Ces signaux traversent les murs dans les limites de leur portée, d'une centaine de mètres environ.

Le défi de la sécurité

Brancher un AP
dans votre réseau, c’est un peu comme
installer des connecteurs de réseau
dans votre place de parking avec une
enseigne lumineuse clignotante
« Accès au réseau ici ! »

Même les architectes du standard
802.11 ont admis le risque de sécurité
potentiel des WLAN. Comme dit plus
haut, le client XP supporte WEP, le mécanisme
de sécurité primaire de la spécification
802.11b qui décrit un schéma
permettant de crypter les données
avant transmission. Un autre composant
de WEP définit un processus d’authentification
qui utilise une clé de 40
bits ou 104 bits partagée. De l’avis unanime
des experts en sécurité et des pirates
– qui ont frappé sans merci les
composants d’authentification et de
cryptage du standard 802.11 – WEP ne
sert à  rien. (Pour une analyse détaillée
des limitations de WEP, voir l’article de
Shon Harris, « Security Shortcomings »,
décembre 2001.

En raison des défauts de WEP, de
nombreux fournisseurs ont écrit des
solutions propriétaires, avec des niveaux
d’interopérabilité divers. Il en résulte
un choix confus de dispositifs de
sécurité, dont peu sont interopérables
(à  cause d’algorithmes propriétaires)
ou hautement évolutifs dans un environnement
d’entreprise. Une solution
valable consiste à  obliger les clients
WLAN à  utiliser des connexions VPN
comme s’ils accédaient au réseau d’entreprise
à  partir d’Internet. Ce scénario
abandonne WEP au profit des schémas
de cryptage et d’authentification plus
puissants fournis par les tunnels VPN.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010