> Tech > Le défi FRCA

Le défi FRCA

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Vous voyez combien il est facile de bénéficier du cache local et reverseproxy de FRCA. C'est une simple question de configuration. On peut considérer que FRCA fournit à  la fois un cache local pour les documents publics, plutôt statiques, et reverse-proxy pour les documents plutôt dynamiques.
Pour vous poser un

Le défi FRCA

défi FRCA, je
vous laisse travailler sur ces fonctions :

  1. Utiliser le cache local FRCA pour cacher
    certains fichiers graphiques
    (.gifs, .jpgs, par exemple). Ces fichiers
    graphiques tendent à  être
    l’équivalent dans le monde du caching
    d’un « fruit offert » pour une
    application Web.

  2. Utiliser le cache reverse-proxy FRCA
    pour cacher simplement une page
    dynamique unique (votre page index.
    html ou home, par exemple).
    Cette page HTML unique est généralement
    la page la plus fréquentée et
    il est probable qu’elle est bourrée de
    contenu dynamique.

Au fil du temps, vous maîtriserez
mieux FRCA sur votre iSeries HTTP
Server, et vous pourrez élargir le
champ des items caché avec un peu de
configuration et de test. Et, bien entendu,
le Redbook que j’ai mentionné
dans la première partie de cet article,
HTTP Server (powered by Apache): An
Integrated Solution for IBM eServer
iSeries Servers (SG24-6716-01), est une
ressource très intéressante à  consulter.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Cloud Privé Hébergé

Guide de Cloud Privé Hébergé

Comment permettre aux entreprises de se focaliser sur leur cœur de métier, de gagner en agilité, réactivité et résilience en s’appuyant sur un socle informatique performant, évolutif et sécurisé ? Découvrez les avantages des solutions de Cloud Privé hébergé de la CPEM.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010