> Tech > Le modèle de données SQL Dynamics

Le modèle de données SQL Dynamics

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

CRM repose principalement sur deux bases de données. Une base contenant les données du CRM et une base contenant les métadonnées. Les entités de Dynamics CRM Les informations stockées dans les bases Dynamics CRM sont organisées en entités fonctionnelles (ou business entities). Il existe par exemple une entité ‘contact’, une

Le modèle de données SQL Dynamics

entité ‘compte’, une entité ‘devis’, ‘commande’, ‘facture’…

Il existe par défaut plus d’une cinquantaine d’entités préconfigurées dans Dynamics CRM! Il est possible d’ajouter de nouvelles entités et modifier celles qui existent déjà en fonction de vos besoins professionnels. Chaque entité dispose : – D’un modèle de données. Il s’agit en fait de la liste des propriétés (ou attributs) relatives à cette entité.

Par exemple pour l’entité contact, il existe par défaut plus d’une centaine d’attributs tels que le prénom, le nom, le titre, l’adresse, le code postal, la ville, etc. Il est possible d’ajouter ou de supprimer des attributs très facilement – D’interfaces d’affichage. Les formulaires et les vues sont les représentations graphiques de l’entité. Toutes ces interfaces sont entièrement paramétrables – De relations avec d’autres entités.

Des liens sont créés entre les entités pour refléter la réalité des relations hiérarchiques ou organisationnelles. Ces relations peuvent être de ‘un à plusieurs’ (par exemple une entreprise (compte) emploie plusieurs personnes (contacts) ou de ‘plusieurs à plusieurs’ (par exemple plusieurs rendez-vous (activités) peuvent être organisés pour plusieurs personnes (contacts)). La base MSCRM C’est la base de données qui contient les informations saisies et visibles dans les formulaires de Dynamics CRM.

On pourrait penser que le modèle de données de cette base est calqué sur le modèle relationnel des entités tel que :
• À une entité CRM (par exemple ‘contact’) correspond une table de la base.
• À un attribut CRM (par exemple ‘Prénom’) correspond une colonne dans la table correspondante Et bien non !

À une entité CRM, correspondent deux tables. Une de ses tables contient les données des attributs standard, la deuxième table contient les données attributs customisés. Voir Figure 5 Par exemple, à l’entité CRM ‘Account’ (compte) correspond la table SQL ‘AccountBase’ et la table ‘Account- ExtensionBase’.

La table ‘AccountBase’ contient une colonne par attribut pour tous les attributs par défaut (nom, prénom adresse, etc) et la table ‘AccountExtensionBase’ contient une colonne pour chaque attribut customisé. Clé primaire : on retrouve une clé primaire entitéId pour toutes les entités. Il s’agit d’un GUID généré automatiquement pour chaque enregistrement.

C’est cette clé primaire qui permet de faire la relation de 1 à 1 entre la table entitéBase et entitéExtensionBase et les relations 1 à N avec les autres entités. Préfixe : les attributs customisés, de même que les entités customisées, sont tous préfixés par un texte configurable dans Dynamics CRM. Par défaut, ce champ est à « new » de sorte qu’un attribut customisé sera par exemple new_potentiel et qu’une entité customisée sera par exemple new_partenaire.

Le format des données Les attributs d’une entité CRM peuvent être de 6 formats différents : voir tableau 1. Les champs lookup sont des références vers d’autres enregistrements d’entités différentes. Les champs picklist sont des références vers les valeurs textuelles du menu déroulant. Ces valeurs sont stockées pour toutes les entités dans une table unique : ‘StringMap’.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010