> Tech > Le programme de saisie de commandes (Order Entry)

Le programme de saisie de commandes (Order Entry)

Tech - Par iTPro - Publié le 08 octobre 2010
email

L’utilisation de RPG pour la programmation Web présente un avantage important (entre autres) : une bonne partie de la logique est similaire à celle de l’écran vert, car la plupart des fonctions sont essentiellement les mêmes, mais exécutées dans un ordre différent. J’ai donc agi logiquement : j’ai pris

Le programme de saisie de commandes (Order Entry)

une copie du programme de saisie de commandes existant et je l’ai modifié. Les principaux changements logiques sont les suivants : 
 

  • Supprimer toutes les références au fichier écran et toute logique de bouclage concernant l’affichage et l’entrée d’un écran.
  • Diviser le traitement d’un écran (désormais une page) en deux procédures : une pour l’entrée et une pour la sortie (par exemple la sous-procédure EditHeader() originale est devenue EditHeader() et DisplayPage2().
  • Ajouter la logique chargée de traiter la persistance (ou l’information d’état) pour chaque navigateur demandeur.
  • Inclure le code CGIDEV2 pour charger un document HTML (en utilisant GetHTMLIFS()), extraire les valeurs de variables (en utilisant ZhbGetInput() et ZhbGetVar()), mettre à jour les valeurs de variables sur une page Web (en utilisant UpdHTMLVar()) et écrire des sections d’une page Web (en utilisant wrtSection()). La figure 7 montre une partie des D-specs et la ligne directrice du programme de saisie de commandes ACMECGIR4.


La structure de données (en A) contient l’information d’état pour la commande courante. Elle est mappée (en utilisant le pointeur basing) à l’élément approprié de la matrice orders dans l’espace utilisateur ORDERS. Le programme détermine quelle page a fait la demande (en B), extrait le numéro ID (index) et l’ID (tampon horodateur) de la page demandeuse (en C), puis libère l’information d’état si la commande est annulée (en D).

Ensuite, en utilisant le numéro ID et l’ID extraits, il mappe la structure de données à l’élément approprié de la matrice orders dans l’espace utilisateur ORDERS (en E). Enfin, il extrait et traite les données pour la page demandeuse (en F), place le numéro ID et l’ID sur la page suivante (en G), puis définit et affiche la page suivante (en H). Pour installer et exécuter cet exemple, procédez ainsi : 

 

  1. Téléchargez et installez CGIDEV2 à partir du site IBM ou de Easy400.
  2. Restaurez la bibliothèque RPGWEB à partir du fichier de sauvegarde RPGWEB1.
  3. Restaurez le répertoire acmecgi à partir du fichier de sauvegarde RPGWEB2.
  4. Assurez-vous que QTMHHTTP et QTMHHTTP1 ont accès à la bibliothèque RPGWEB et au répertoire acmecgi.
  5. Configurez un serveur HTTP avec une directive CGI pour la bibliothèque RPGWEB.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 08 octobre 2010