> Tech > Les attraits de SQL Server 2008 pour les développeurs

Les attraits de SQL Server 2008 pour les développeurs

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Près de cinq années se sont écoulées depuis la dernière mise à jour par Microsoft de son produit phare. Alors que SQL Server 2005 a été accueilli chaleureusement par les informaticiens, Microsoft a promis de ne plus laisser autant de temps s’écouler entre deux versions. C’est ainsi que

l’éditeur a sorti officiellement SQL Server 2008.

Alors que cette nouvelle mouture est moins ambitieuse que la version 2005, elle apporte un certain nombre d’améliorations significatives à tous les niveaux. Toutes les fonctionnalités allant du pilotage des ressources à la gestion à base de stratégies font que de nombreux administrateurs de base de données sont pressés d’effectuer la mise à niveau. Toutefois, certaines des évolutions et des ajouts les plus spectaculaires ciblent directement les développeurs. Après de nombreux mois passés à évaluer les CTP de SQL Server 2008, les développeurs aboutiront au constat que nombre de ces améliorations valent la peine d’être étudiées.

 L’attrait de T-SQL
Pour les développeurs qui passent une grande partie de leur temps à écrire du Transact-SQL (T-SQL), quelques ajouts clés vont leur faciliter considérablement la vie. Il s’agit des paramètres de type table et de la nouvelle syntaxe MERGE. Pour faire simple, les paramètres de type table sont des paramètres pouvant être passés dans une procédure stockée ou une fonction contenant plusieurs lignes de données. Les développeurs qui ont écrit une procédure stockée appelée maintes et maintes fois pour effectuer exactement les mêmes opérations sur plusieurs enregistrements y trouveront la solution à leur problème.

Ces paramètres contribueront aussi à éliminer les tables temporaires dans de nombreux cas. L’écriture de paramètres de type table est une opération un peu délicate pour les développeurs travaillant en T-SQL pur, mais la syntaxe n’est pas réellement difficile à apprendre. Pour l’essentiel, un type de données défini par l’utilisateur doit être créé afin de contenir la définition de la « table ».

Ensuite, la table doit être remplie avec les données. Une fois le remplissage effectué, elle est en lecture seule lorsqu’elle est référencée dans un autre bloc de code. Il est impossible d’effectuer des opérations DML (Data Manipulation Language) sur un paramètre de type table dans le code qui le référence. Ensuite, le paramètre de type table peut être passé directement à une procédure stockée ou une fonction.

En utilisant un paramètre de type table, les développeurs peuvent extraire un certain nombre d’enregistrements (ou créer un record set) directement dans T-SQL et passer ce record set dans une seule procédure stockée afin d’appliquer la logique métier. Cette approche est nettement plus élégante que les solutions disponibles antérieurement. L’autre ajout lié à T-SQL dans SQL Server 2008 est la nouvelle instruction MERGE, laquelle permet aux développeurs d’effectuer des insertions, mises à jour ou suppressions au moyen d’une seule instruction. Ainsi, le développeur peut relier une source de données à une table ou vue cible, puis effectuer des actions sur l’objet cible à partir des résultats de la jointure initiale.

Fondamentalement, l’instruction MERGE procure la possibilité de comparer des données d’une table avec un autre data set, puis d’insérer, de mettre à jour ou de supprimer de manière conditionnelle les données dans la table cible. Avant l’ajout de MERGE, il fallait généralement effectuer des itérations sur des record set, afin de comparer les données source et les nouvelles, ou créer une requête pour actualiser les enregistrements existants, insérer les nouveaux ou encore supprimer les anciens un par un.

Téléchargez gratuitement cette ressource

DaaS : Guide de mise en œuvre IT Professionnel

DaaS : Guide de mise en œuvre IT Professionnel

Cloud-In-One est une solution de transformation numérique et de basculement des postes dans le Cloud, pensée par des équipes IT pour des équipes IT, afin de simplifier leur quotidien et offrir une agilité maximale aux entreprises. Voici comment en 5 points.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010