> Tech > Les modes d’octroi des licences

Les modes d’octroi des licences

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Lorsque vous installez des logiciels sous licences, vous devez choisir entre deux modes de licences de clients : par serveur ou par poste de travail. Lorsque vous installez Windows NT ou Exchange Server, vous devez spécifier un octroi de licence par serveur ou par poste pour chaque produit. Quel que

soit
le mode sélectionné, vous devez entrer les informations sur les licences dans
la section Historique des acquisitions du Gestionnaire de licences chaque fois
que vous achetez un nouveau produit ou des licences supplémentaires.

Le Gestionnaire des licences utilise l’historique des acquisitions pour faire
le suivi de l’utilisation légale et illégale des clients dans les deux modes de
licences. Lorsque le nombre de connexions clientes enregistré par le Gestionnaire
de licences dépasse le nombre de l’historique des acquisitions, celui-ci note
l’accès non autorisé dans sa section Clients et dans le journal des événements
des Applications.

Octroi des licences par serveur. Lorsque vous sélectionnez le mode par
serveur, vous déterminez le nombre maximum de clients pouvant se connecter simultanément
à  un serveur exécutant un produit ou une application (par exemple Windows NT,
Exchange Server). Les connexions par serveur se font sur une base premier arrivé,
premier servi. Par mesure de sécurité, les administrateurs peuvent toujours se
connecter à  un serveur, même quand celui-ci a atteint le nombre maximum de connexions
clients sous licence.

Le mode par serveur est une réminiscence de l’époque où les serveurs hébergeaient
principalement des services de fichiers et d’impression. Ce mode est le plus approprié
lorsqu’un serveur héberge une application nécessaire à  un sous-réseau d’utilisateurs
(par exemple une application spécifique à  un service). Lorsque vous possédez suffisamment
de licences, les utilisateurs se connectent aux serveurs à  la demande. Si la demande
des utilisateurs dépasse le nombre de licences, Windows NT et les applications
sous licences peuvent refuser de nouvelles connexions. Lorsqu’un produit refuse
une connexion, il écrit normalement un message d’erreur dans le journal des Applications,
déclarant que vous avez atteint le nombre de connexions maximum.

L’accès des clients non autorisés est contrôlé dans l’onglet Clients du Gestionnaire
de licences. Lorsque la demande dépasse le nombre maximum de connexions simultanées,
vous pouvez acheter des licences serveurs supplémentaires ou basculer en mode
par poste. Il n’est toutefois possible de basculer entre les modes qu’une fois.
Pour vérifier quel est le mode de licence exécuté par un serveur, utilisez l’applet
Licence du Panneau de configuration.

Octroi des licences par poste de travail. Le mode par poste de travail
est plus répandu que le mode par serveur. Si vous choisissez cette option, vous
devez acheter une seule licence serveur pour NT ou chaque produit BackOffice et
une licence client pour chaque ordinateur se connectant à  l’application ou au
serveur. L’option par poste permet à  tous les ordinateurs du réseau d’accéder
à  tous les serveurs et le nombre d’utilisateurs simultanés à  un serveur ne compte
pas. Comme la licence est spécifique à  la machine, quiconque utilise l’ordinateur
peut accéder au réseau.

Il est possible d’acheter Windows NT avec un nombre illimité de licences utilisateur.
Lorsque vous ajoutez d’autres produits BackOffice à  votre entreprise, vous devez
posséder une licence client par utilisateur pour chaque produit auquel vos utilisateurs
accèderont. Par exemple, si vous installez Exchange Server, chaque système accédant
à  la messagerie électronique doit avoir une licence Windows NT et une licence
Exchange Server par utilisateur. Lorsque les utilisateurs doivent accéder à  trois
produits BackOffice ou plus, l’achat d’une licence client BackOffice complète
est plus rentable que celui de licences clients pour chaque application.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010