> Tech > Les prémices de la VoIP

Les prémices de la VoIP

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Q : Depuis peu, nous utilisons un service VoIP (Voice over IP) commercial qui utilise de petites unités SIP (Session Initiation Protocol) pour relier un téléphone analogique ordinaire à  Internet. Tout se passe bien tant qu'il n'y a pas de trafic réseau voisin, mais les choses se gâtent quand quelqu'un

Les prémices de la VoIP

sur le même segment de réseau
clique sur un navigateur : à  ce
moment-là , l’utilisateur du téléphone
VoIP entend des clics et des
bruits de voix.
La bande passante ne semble
pas être en cause. J’ai conduit
des tests sur un réseau parfaitement
calme à  minuit avec un seul
téléphone VoIP et un utilisateur
navigant sur le Web. Le trafic provenant
de simples clics sur des
pages Web dégrade sensiblement
la qualité vocale sur le téléphone
VoIP.
Pour compliquer les choses,
une société soeur utilise ces mêmes
appareils sans problèmes sur
son réseau – et elle n’a qu’une
ligne DSL vers Internet !

R : Vous pâtissez probablement d’une
mauvaise négociation de vitesse sur
Ethernet. Votre unité SIP a du mal à 
établir une liaison Ethernet solide à  10
Mbps ou à  100 Mbps avec votre infrastructure
réseau. Vous avez bien fait
d’éliminer l’hypothèse de la congestion
du réseau en effectuant un test sur
un réseau calme, comme vous l’avez
fait. Les téléphones VoIP peuvent être
peu performants face à  une congestion
de réseau, même si cette médiocre
performance est rarement provoquée
par des clics de souris dans un navigateur.
Le fait que vous ayez isolé le problème
sur un réseau calme me permet
d’établir le diagnostic : la négociation
de vitesse sur Ethernet.
est que ce processus n’a pas été envisagé
dans le cadre des standards 10 ou
100-BaseT Ethernet. Il s’avère que
même entre des unités du même fournisseur,
la négociation de vitesse sur
Ethernet peut échouer. Ce qui est pire,
c’est qu’elle échoue de manière
vicieuse : la connexion fonctionne pendant
quelques secondes à  une certaine
vitesse, puis passe à  l’autre vitesse pendant
quelques secondes, puis revient à 
la première, dans un cycle sans fin. Il
en résulte des paquets perdus – et les
ratés VoIP que vous entendez, le tout
exacerbé par la présence d’autre trafic
sur le réseau.

Deux solutions. La première
consiste à  coder en dur la vitesse des
ports de commutation connectés aux
appareils VoIP – généralement sur 10
Mbps, le débit que ces unités supportent
généralement. La deuxième
consiste à  interposer un petit commutateur
Ethernet à  vitesse fixe entre l’appareil
VoIP et votre commutateur LAN,
dans l’espoir que le commutateur à 
vitesse fixe collaborera mieux avec
votre LAN que l’appareil VoIP actuel.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010