> Tech > Les releases à  venir

Les releases à  venir

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Windows Server 2003, livré en avril 2003, est considéré comme la première release majeure de la nouvelle stratégie de déploiement. Et son successeur, Windows 2003 release 2 (R2), attendu mi-2005, sera la première release mineure. Donc, Windows 2003 R2 sera construite sur le kernel Windows 2003 et sera compatible avec

son prédécesseur. Bien sûr, Microsoft déclare qu’elle lancera Windows 2003 Service Pack 2 (SP2), qui s’appliquera à Windows 2003 et à Windows 2003 R2, fin 2005 ou début 2006.

Windows 2003 R2 inclura plusieurs fonctions inédites, dont le partage de fichier SMB (Server Message Block) et Windows Terminal Services sur HTTPS. Et aussi la fonction Trust-bridge Federated Security and Identity qui, d’après Muglia, « permettra à une société de travailler avec ses partenaires, de partager des informations, sans se soucier de créer des comptes AD (Active Directory) uniques ». Windows 2003 R2 inclura aussi les versions Whidbey (prochaine release de Visual Studio .NET) du Windows .NET Framework et du Framework CLR (Common Language Runtime). Microsoft lancera aussi une version Windows 2003 R2 de Microsoft SBS (Small Business Server) 2003 et, probablement, des mises à jour de SBS à chaque release marquante (majeure et mineure).

Comme Microsoft a lancé Windows 2003 avant de finaliser l’itinéraire serveur, la firme a créé beaucoup d’add-ons Windows 2003 (appelés packs de fonctions ou feature packs), qu’elle répercutera dans la release Windows 2003 R2. D’après Muglia, les releases Windows Server suivantes n’auront pas autant de feature packs. « S’il n’y a que des releases majeures tous les 4 ans, il faut beaucoup de feature packs » a-t-il déclaré. « Si les releases se suivent tous les deux ans, il en faut bien moins. Chaque fois que possible, j’intègrerai les fonctions dans les releases de mise à jour, plutôt que de les présenter séparément sous forme de feature packs. En effet, les clients ont beaucoup de difficultés pour absorber les feature packs. Ils ne sont pas découvrables. Les clients doivent les télécharger ; les fabricants de PC ne les livrent pas. Le fait d’avoir une seule release présente beaucoup d’avantages et apporte beaucoup plus aux clients. Je n’affirmerai pas qu’il n’y aura pas un autre feature pack, parce qu’il y en aura. Il en est, par exemple, que nous maintiendrons : c’est Windows SharePoint Services (WSS), livré en même temps que Microsoft Office, parce que l’alignement de ce produit se fait essentiellement avec Office. Nous agirons avec discernement. Dans ce cas, cela signifie que le feature pack sera livré en même temps que la prochaine version d’Office, puis nous l’intègrerons dans la prochaine version serveur ».

En 2007, Microsoft livrera la prochaine version majeure de Windows Server, sous le nom de code Longhorn. Cette release inclura le partitionnement dynamique, qui permettra à l’OS d’allouer automatiquement et à la volée des ressources telles que les CPU, l’espace disque et la RAM, aux applications ; des serveurs à lame sans disque ; et de nouvelles générations d’Active Server Pages .NET (ASP .NET), Microsoft IIS, et une plate-forme de services Web intégrée appelée Indigo. « Comme Longhorn est une release majeure, je suis moins sûr de la compatibilité applicative qu’avec Windows 2003 R2, a poursuivi Muglia. « Le temps est aussi venu d’une toute nouvelle génération de support matériel ».

Longhorn Server sera suivi en 2009 d’une mise à jour mineure, appelée aujourd’hui tout simplement Longhorn Server Update, et en 2011 d’une release majeure appelée Blackcomb. « Vous pensez peut-être que Longhorn est encore loin mais vous seriez étonnés de voir à quelle vitesse on s’en rapproche. Si l’on prend le cas d’Indigo, en chantier depuis presque quatre ans, on prend conscience du temps qu’il faut pour amener sur le marché ces innovations majeures, particulièrement dans un environnement d’entreprise intransigeant quant à la maturité et à la disponibilité ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010