> Tech > Les systèmes de fichiers de l’IFS

Les systèmes de fichiers de l’IFS

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L'iSeries IFS est à  l'heure actuelle constitué de dix systèmes de fichiers différents et de trois serveurs de fichiers intégrés. Chaque système de fichiers a un ensemble de structures logiques et de règles pour interagir avec le contenu du stockage. Ces structures et règles sont différentes dans chaque système de

fichiers. Un système de fichiers
permet l’accès à  des segments
spécifiques de stockage qui sont organisés
comme des unités logiques. Par
exemple, les unités logiques pour le
système de fichiers QSYS.LIB sont les
suivantes : fichiers, répertoires, bibliothèques,
dossiers et objets. Chaque
système de fichiers iSeries est conçu
pour remplir une mission spécifique et
unique. La figure 2 montre la vue de
l’IFS d’un utilisateur.
Pour bien montrer la différence
entre les systèmes de fichiers, voici
une description détaillée de chacun
d’eux et ses attributs importants :

  • Root (« /) : Quand la plupart des gens
    mentionnent l’IFS, ils parlent généralement
    du système de fichiers racine
    (« / »), qui chapeaute les autres
    systèmes de fichiers. C’est un système
    de fichiers hiérarchisé comme
    ceux de Windows, DOS, Unix et
    Linux, et il est optimisé pour des
    opérations d’entrée et de sortie en
    flux.
    Le système de fichiers racine supporte
    de multiples liens « hard » (référence
    directe à  un objet) et liens
    « soft » (aussi appelés liens symboliques,
    une référence à  un nom de
    chemin ou d’objet contenu dans un
    fichier). Il supporte aussi des API
    « threadsafe », qui permettent à  des
    threads multiples dans un processus
    d’accéder aux systèmes de fichiers
    sans interférer entre eux. Le système
    de fichiers racine est le plus compatible
    avec les systèmes de fichiers
    des autres OS et c’est par conséquent
    l’un des meilleurs pour transférer
    des données entre l’iSeries et
    d’autres plates-formes.

  • QSYS.LIB : Bien que le système de fichiers
    racine soit souvent considéré
    comme le coeur de l’IFS, il est tout
    aussi vrai que le système de fichiers
    QSYS.LIB est celui qui est familier à  la
    plupart des utilisateurs iSeries.
    QSYS.LIB utilise une hiérarchie « bibliothèque,
    objet, fichier » et il permet
    l’accès basé sur les enregistrements
    plutôt que l’accès aux
    données de style stream. Le code du
    système d’exploitation se trouve
    dans la bibliothèque QSYS et les objets
    applicatifs sont stockés dans les
    bibliothèques utilisateur. Le système
    de fichiers QSYS.LIB fonctionne de la
    même manière que le système de fichiers
    original qu’IBM a mis en
    oeuvre sur l’iSeries pre-V3R1 et son
    prédécesseur, le System/38. En fait,
    IBM a mis en oeuvre l’architecture
    IFS de manière si discrète que, si
    vous n’étiez pas familier de l’IFS,
    vous penseriez probablement que
    QSYS.LIB est le seul système de fichiers
    présent sur l’iSeries.
    Par défaut, les utilisateurs interactifs
    sont placés dans le système de fichiers
    QSYS.LIB. Tous les objets tels
    que les fichiers et les programmes
    créés dans QSYS.LIB sont entièrement
    accessibles par des interfaces
    OS/400 classiques (DSPOBJ, WRKLIB,
    par exemple). Toutes les commandes
    et applications CL basées
    sur CL, RPG et Cobol fonctionnent
    avec ces objets exactement comme elles le faisaient avant l’introduction
    de l’IFS en V3R1.

  • Network File System (NFS) : Le NFS
    donne aux utilisateurs iSeries l’accès
    aux données stockées sur des systèmes
    de fichiers distants. C’est une
    méthode transparente d’accès aux fichiers
    distribués créée par Sun
    Microsystems pour l’environnement
    Unix. Depuis lors, les V2 et V3 du
    protocole NFS sont devenues des
    standards Internet largement répandus
    acceptés par de nombreuses
    plates-formes. Le NFS est un protocole
    sans état qui incorpore la fonction
    RPC (Remote Procedure Call)
    pour la communication client/serveur.
    L’OS/400 se comporte comme
    un client NFS, pas comme un serveur.
    Cela signifie qu’il peut « monter
    » des shares NFS dans le NFS puis
    les lire et les écrire comme s’ils
    étaient stockés localement.
    Toutefois, l’OS/400 ne peut pas servir
    des fichiers du NFS vers d’autres systèmes.

  • QOpenSys : Le système de fichiers
    QOpenSys vise à  la compatibilité
    iSeries avec des applications POSIX
    et X/Open Portability Guide (XPG) à 
    standards ouverts basés sur Unix.
    Comme le système de fichiers racine,
    QOpenSys est un système de fichiers
    hiérarchisé basé sur des chemins,
    qui utilise le traitement de fichiers
    stream. Ils permet aussi des noms de
    fichiers qui différencient les majuscules
    des minuscules.

  • QOPT : Le système de fichiers QOPT
    donne accès aux données stream
    stockées sur un support optique
    comme des disques CD et DVD.
    QOPT est un système de fichiers hiérarchisé
    optimisé pour l’accès
    stream. On utilise QOPT quand on
    accès au support CD à  partir de
    l’iSeries.

  • User-Defined File System (UDFS) :
    Comme son nom l’indique, UDFS est
    une extension des systèmes de fichiers
    logiques de l’iSeries qui permet
    aux utilisateurs de créer leurs
    propres systèmes de fichiers. Les
    UDFS résident sur l’ASP (Auxiliary
    Storage Pool) qui est défini au moment
    de la création des UDFS et ils
    doivent être montés avant d’être utilisés.
    Comme le système de fichiers
    racine, les UDFS ont une structure
    de répertoires hiérarchisée et sont
    optimisés pour le streaming. En
    outre, les UDFS supportent des objets
    *FIFO (First In First Out) et la
    journalisation des changements
    d’objets.

  • QNTC : Connu aussi sous le nom de
    système de fichiers Windows NT
    Server, QNTC permet l’accès aux fichiers
    stockés sur l’Integrated
    xSeries Server for iSeries local ou distant
    (précédemment l’Integrated
    Netfinity Server) exécutant Windows
    NT Server ou supérieur. QNTC
    stocke les données sous forme de fichiers
    stream et il permet à  la fois aux
    clients Windows et aux applications
    iSeries d’accéder aux données.

  • QNetWare : A l’instar de QNTC, le système
    de f i c h i e r s QnetWare
    (NetWare) permet l’accès aux fichiers
    stockés sur l’Integrated
    xSeries Server for iSeries local ou distant
    exécutant Novell NetWare 3.12
    ou 4.10. QNetWare stocke les
    données sous forme de fichiers
    stream et donne accès aux objets
    NDS (NetWare Directory Services).

  • QFileSvr400 : Aussi appelé le serveur
    de fichiers OS/400, QFileSvr400 fournit
    un accès transparent aux systèmes
    de fichiers qui sont présents
    sur l’iSeries distant. Comme le NFS,
    QFileSvr400 ne donne pas accès aux
    données stockées sur le système local.
    Il agit plutôt comme un client
    pour le compte du demandeur – utilisateur
    ou application – et envoie
    des requêtes de données à  un système de fichiers OS/400 distant.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010