> Tech > Les tableaux noirs sont polyvalents

Les tableaux noirs sont polyvalents

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le problème posé à  la société BC n'est qu'un exemple parmi de nombreux cas où un tableau noir peut s'avérer utile. Une application pourrait, par exemple, utiliser un tableau noir pour demander à  un trigger d'effectuer (ou non) un contrôle de validité. Ou bien, quand un trigger de contrôle de

Les tableaux noirs sont polyvalents

validité rejette une transaction
pour une raison quelconque. La méthode sanctionnée par IBM pour qu’un trigger
communique la(les) raison(s) du rejet d’une transaction, implique l’utilisation
d’API de traitement de messages. Selon moi, la technique du tableau noir est plus
simple et plus efficace en la matière.

Autre utilisation pratique : une application demandant à  un trigger de logging
de supprimer l’historisation ou d’ajouter l’information historique que, sans cela,
il n’enverrait pas à  un fichier historique. Nous pourrions continuer longtemps.
En fait, les possibilités d’utilisation du tableau noir ne sont limitées que par
la créativité et l’imagination de chacun.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010