> Tech > Limitations de FRS et DFS hérité

Limitations de FRS et DFS hérité

Tech - Par iTPro - Publié le 24 avril 2012
email

FRS réplique le fichier complet même si quelques octets seulement ont changé.

Limitations de FRS et DFS hérité

Pour une réplication efficace par DFS/FRS, un partage ne doit pas dépasser environ 65 Go. Au-delà, il existe un risque d’incohérence et de dégradation des performances.

Citons quelques autres limitations :
• Une seule racine DFS par édition Standard de Windows 2003 Server (aucune limite pour la version Entreprise). Le délai de démarrage du service DFS augmente avec le nombre de racines DFS.
• Limite de 5 000 liens par espace de noms DFS de domaine. Un nombre supérieur de liens dégrade les performances en cas de modifications de la configuration DFS.
• Chemin DFS limité à 260 caractères. Au-delà, les applications ne parviendront pas à accéder aux données DFS. Celles-ci sont accessibles via un mappage explicite sur une lettre de lecteur.
• Les DFS de domaine ne peuvent pas être configurés sur des nœuds de cluster. Employez uniquement des DFS autonomes.
• Pour des configurations DFS multi-domaines :
  •   Les cibles racine pour une racine DFS de domaine doivent résider sur le même domaine. Toutefois, les cibles de liens peuvent exister sur d’autres domaines que celui de la racine.
  •   Les clients peuvent accéder aux serveurs DFS sur des domaines de confiance.
  •  Lors de l’accès à des cibles de liens sur d’autres domaines que celui du client, utilisez des noms de domaines complets (FQDN) pour les cibles de liens. Pour plus d’informations, consultez l’article de Base de connaissances Microsoft 244380.
  •   FRS peut servir à répliquer sur un lien DFS dont les cibles résident sur des domaines (de confiance) distincts (cela requiert des droits d’admin d’entreprise).

Pour aller plus loin, consultez la page « Distributed File System: Frequently Asked Questions ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 avril 2012